Nancy : la vaccination des soignants continue au CHRU, "le vaccin est une arme indispensable pour sortir de la crise"

La nouvelle année démarre sous pression sur le plan sanitaire. Dans la crainte d'un rebond du virus, le CHRU de Nancy a décidé d'accélérer la cadence et de démarrer la vaccination lundi 4 janvier. Le vaccin anti-Covid-19 est injecté en priorité aux professionnels âgés de plus de 50 ans.

La vaccination continue au CHRU de Nancy pour les soignants de plus de 50 ans. Elle a débuté jeudi 31 décembre 2020.
La vaccination continue au CHRU de Nancy pour les soignants de plus de 50 ans. Elle a débuté jeudi 31 décembre 2020. © Bruno Courtaux, France télévisions

La phase 2 de la campagne de vaccination, concernant les soignants de plus de 50 ans a démarré à Nancy. Lundi 4 janvier 2021, une centaine de professionnels de santé ont reçu la première dose du vaccin. 

Le vaccin est une arme absolument indispensable pour sortir de cette crise.

Jean-Pierre Bronowicki, Médecin au CHRU

Car depuis quelques jours, plusieurs médecins s'alarment du retard français à cause de la lourdeur de la procédure. "Je suis absolument convaincu que le vaccin est la seule arme pour sortir de cette crise qui est une crise médicale mais également une crise sociale et économique", dit le Professeur Jean-Pierre Bronowicki, médecin gastro-entérologue et hépatologue au micro de France 3 Lorraine. 

"Je n'ai pas hésité une minute j’ai toujours dit que dès que le vaccin serait disponible moi je me ferai vacciner", ajoute le Pr Jean-Pierre Bronowicki.

Je pense qu’il faut qu’on accélère réellement le processus de vaccination.

Jean-Pierre Bronowicki, Médecin au CHRU

Les premiers à se faire vacciner sont les professionnels des hôpitaux dont les super-congélateurs permettent de conserver les doses à -80°C sont déjà arrivés.

Le gouvernement compte sur la réception de 500.000 doses hebdomadaires pour atteindre son objectif d'un million de vaccinés à la fin du mois de février. "On va monter en puissance et j'espère avoir entre 150 et 200 personne par jour", dit Bernard Dupont, le directeur général du CHRU de Nancy. "L'objectif est surtout d’avoir une mise en place supérieure à 200 personnes et même au-delà de soignants vaccinés très rapidement"Le CHRU a décidé la mise en place d'un site internet dédié à la vaccination.

L'hôpital a débuté dès jeudi 31 décembre la vaccination de ses professionnels volontaires.

De son côté, le Conseil scientifique a d'ores et déjà dit craindre un rebond "incontrôlé"  du Covid-19 dans les prochaines semaines, notamment en raison des fêtes de fin d'année.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins santé société coronavirus/covid-19 économie