Nancy : voyage dans la culture coréenne avec le Festival Corée à Cœur

Publié le Mis à jour le

La culture coréenne est à l’honneur jusqu’au 16 décembre 2022 à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Au programme du festival Corée à Cœur, organisé par l’association K-54 : de la musique, des rencontres littéraires, de la gastronomie, du cinéma, des soirées drama et K-pop.

Le film oscarisé “Parasite” du metteur en scène Bong Joon-ho, la série Netflix “Squid game”, les drama ou la musique K-pop, ça vous dit peut-être quelque chose. En seulement quelques années, la Corée du Sud est parvenue à imposer sa pop culture jusqu'en France où les passionnés sont chaque fois plus nombreux. Mais la Corée, c’est aussi beaucoup plus que ça. L’association K-54 propose un plongeon dans la culture coréenne sans quitter Nancy (Meurthe-et-Moselle) avec le Festival Corée à Cœur, jusqu’au 16 décembre.

K-pop, drama… mais pas que !

K-54 est l’association coréanophile la plus dynamique du Grand Est. Ces bénévoles fous du pays du matin calme se démènent toute l’année pour organiser une multitude d’événements culturels à Nancy. Soirées K-pop, drama, cinéma, ateliers de cuisine, expositions, dégustations de thé, cours de coréen, en passant par des ateliers d’écriture, le menu est aussi riche que varié.

Mais drama, K-pop… quèsaco? Le “K” de K-pop signifie korean, “coréen” en anglais. La K-pop, c’est le nom que l’on donne à la musique pop produite en Corée. Les ados du monde entier en sont fans. Parmi les groupes les plus célèbres, BTS, déclaré artiste le plus populaire au monde en 2019. Autre mot mystérieux, les drama, ces mini-séries télévisées qui contribuent aussi à la vague Hallyu, le soft power culturel sud-coréen, qui déferle en Occident depuis plusieurs années.

J’ai découvert ce pays au travers de la K-pop quand j’étais plus jeune et je me suis ensuite ouverte à tous les aspects de la culture coréenne

Johanna Lacouture, 24 ans, étudiante et bénévole à K-54

Johanna, 24 ans, est mordue de culture coréenne depuis l'adolescence. Cette étudiante en histoire à Nancy est même devenue une membre très active de l'association K-54. "La Corée, c’est la découverte d’une culture complètement différente de la nôtre qui a beaucoup de choses à apporter à ceux qui s’y intéressent. J’ai découvert ce pays au travers de la K-pop quand j’étais plus jeune et je me suis ensuite ouverte à tous les aspects de la culture coréenne", raconte la jeune femme.

La Corée offre un cinéma, un art, un artisanat, une littérature de très grande qualité, il faut aller un petit peu plus loin que la petite porte d’entrée que sont la K-pop et les drama

Laetitia Franz, cofondatrice de l’association K-54 à Nancy

Un avis que partage la cofondatrice de l’association K-54, pour qui il ne faut pas résumer la Corée à sa pop culture. “Le propos de notre association est aussi de faire découvrir la culture traditionnelle qui est encore assez méconnue en France. La Corée offre un cinéma, un art, un artisanat, une littérature de très grande qualité, il faut aller un petit peu plus loin que la petite porte d’entrée que sont la K-pop et les drama”, insiste Laetitia Franz.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité