Pierre Houin n'ira pas défendre son titre aux JO de Tokyo: "maintenant il s'agit de me retrouver et de me faire plaisir"

Pierre Houin n'ira pas aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) pour défendre son titre de 2016 en aviron. Il n'a pas été retenu pour participer à la dernière régate de qualification le 15 mai. Une déception et en même temps un soulagement. 

Pierre Houin, 6 mai 2021. "J'ai gagné c'est tout ce que je retiendrai".
Pierre Houin, 6 mai 2021. "J'ai gagné c'est tout ce que je retiendrai". © Yves Quéméner, France télévisions

Pierre Houin a perdu toutes ses chances de défendre son titre olympique à Tokyo (23 juillet-8 août). "Il était temps que ça se termine, trop de stress. Cela m'apportait plus de mal que de bien", explique t-il après son entraînement, jeudi 6 mai 2021 à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

On a axé ce projet autour de moi, et le projet se fera sans moi. Mais ce n'est pas un manque d'envie.

Pierre Houin, champion olympique 2016

En finale de la première manche de la coupe du monde disputée à Zagreb (samedi 1er mai), Pierre Houin et son nouveau coéquipier Ferdinand Ludwig, ont été devancés par l'autre bateau, composé d'Hugo Beurey et du champion d'Europe juniors de skiff,Victor Marcelot. "On a axé ce projet autour de moi, et le projet se fera sans moi. Mais ce n'est pas un manque d'envie. C'est plutôt une résignation, un abattement qui caractérisaient ces dernières semaines".

Il y a cinq ans, avec Jerémie Azou, le rameur lorrain a remporté la médaille d’or du deux de couple poids légers au JO de Rio. Et depuis, il avait toujours le même objectif : renouveler son exploit en 2021, au Japon, à Tokyo. "Il n’avait pas toutes les armes en mains pour défendre son titre. On a toujours de la déception de ne pas pouvoir défendre ses chances, mais il ne faut pas y voir de l'amertume. Il avait déjà fait un peu le deuil des Jeux olympiques", ajoute Maxime Guilhem, l'entraîneur de Pierre Houin.

Les JO de Tokyo étaient en ligne de mire 

Pendant quatre ans, le staff autour de Pierre Houin aura tout essayé pour trouver un remplaçant à Jerémie Azou et mettre en place une nouvelle équipe ayant la possibilité de gagner une nouvelle médaille. Mais cela n'a visiblement pas fonctionné. 
"Je n'ai pas réussi à trouver quelqu'un et quelqu'un n'a pas réussi à me trouver", dit Pierre Houin. 
"Pierre se sent soulagé, car ce n’est pas une décision simple. Il y avait beaucoup de stress ces dernières semaines", explique Maxime Guilhem.

 

Maxime Guilhem est l'entraineur de Pierre Houin. "Pierre avait déjà fait un peu le deuil des Jeux Olympiques".
Maxime Guilhem est l'entraineur de Pierre Houin. "Pierre avait déjà fait un peu le deuil des Jeux Olympiques". © Yves Quéméner, France télévisions

 

Après son titre olympique à Rio 2016, Pierre Houin a connu quatre années, mi figue-mi raisin, avec beaucoup trop d'incertitudes.
"Oui, c'est certain, mais aujourd'hui, j'ai gagné et c'est tout ce que je retiendrai. J'ai tout gagné et maintenant j'ai besoin de me retrouver, de faire le point"

 

Pierre Houin au pôle aquatique de Nancy. "C'est plutôt une forme de résignation, un abattement qui caractérise ces dernières semaines".
Pierre Houin au pôle aquatique de Nancy. "C'est plutôt une forme de résignation, un abattement qui caractérise ces dernières semaines". © Yves Quéméner, France télévisions

 

Cependant, tout n'est pas terminé. Pierre Houin, sera aligné en solo, en skiff poids légers, lors de la Coupe du monde de Lucerne (Suisse), du 21 au 23 mai prochain. C'est le nancéien Hugo Beurey qui sera à Tokyo l'été prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport sports nautiques jeux olympiques