• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Randonnée lorraine: le pays du Saintois, légendes, paysages et bâtisses châtelaines

Le Château d'Haroué, une vitrine des artistes lorrains de la période classique / © Alix Champlon
Le Château d'Haroué, une vitrine des artistes lorrains de la période classique / © Alix Champlon

Dans le cadre d'une randonnée sur la colline de Sion au sud de Nancy, les pas de nos marcheurs se sont éloignés des chemins prescrits pour s'attarder sur d'autres sites et curiosités locales. Les châteaux du Saintois nous racontent l'histoire et les légendes de ce territoire. 

Par Alix Champlon

Comme nous, entreprenez cette randonnée, si Nature et Histoire sont les moteurs de vos envies de découverte.
A l'occasion de cette balade à une quarantaine de kilomètres au sud de Nancy, laissez-vous porter en dehors des sentiers tout tracés pour profiter d’autres curiosités inédites…

Le saut de la Pucelle: goujats, gare à vous!

A commencer par le ravin du "saut de la Pucelle", qui peut être fatal pour les personnes mal intentionnées !
Le sort du chevalier qui poursuivait à mauvais dessein la très belle princesse de Vaudémont, alors même qu’elle rentrait au château après avoir prié sur la colline, fut en effet funeste. D’après la légende, la jeune fille se sachant suivie pria Notre-Dame de Sion pour s’échapper. Son cheval sauta alors sans hésiter dans le ravin, tandis que la Vierge Marie, par une poignée d’étoiles cueillies à même le ciel qu’elle jeta dans les yeux du chevalier, le fit disparaître dans le gouffre. La jeune fille fut saine et sauve, et la roche sur laquelle son cheval pris son saut, baptisée Roche Sainte Catherine, serait encore marquée des quatre fers du destrier.

le Saut de la pucelle

Autre légende: celle du Maréchal Lyautey

Si aujourd’hui le château de la princesse de Vaudémont est en ruines, d’autres châteaux depuis ont enrichi l’histoire du Saintois.
C’est donc sur le chemin du retour que nous nous sommes laissé tenter par le Château du Maréchal Lyautey. Salon marocain, dédicaces des personnalités de l’époque, bibliothèque d’un académicien… L’aménagement du château dénote encore de la vie et du caractère du personnage.
 

Le château du Maréchal lyautey (54115 Thorey-Lyautey)

Le Château d'Haroué, tout en majesté

Pour cette deuxième étape châtelaine, c’est aux pieds du château d’Haroué que nous nous sommes arrêtés. Bien que ses douves soient dignes d’une forteresse médiévale, il reste un château du XVIIIe siècle qui rassemble, par les oeuvres présentées, de nombreux et fameux artistes lorrains, tels que Jean Lamour, Pillement, ou encore Barthélemy Guibal, sculpteur des fontaines de la place Stanislas.

Le Château d'Harroué (54740 Haroué)

Et si le coeur vous envie, c'est bien sûr à Nancy, sur la Place Stanislas et au Musée des Beaux-Arts que vous pourrez découvrir d'autres oeuvres de ces créateurs.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus