"Sa trousse, son masque et son courage": chronique d’une rentrée en sixième en temps de Covid

Une rentrée en sixième, c'est déjà un évènement. Mais comment l’affronter sereinement quand il faut en plus la faire avec un masque et du gel hydro alcoolique dans son cartable ? Réponse avec Ethan qui faisait sa rentrée à Thiaucourt-Regniéville ce 1er septembre. 
 
Un masque oui mais un masque avec du style.
Un masque oui mais un masque avec du style. © Clément Le Calvé. France Télévisions
1 septembre 2020 à l’aube. Un jour de rentrée des classes, il y a des choses qui ne changent pas. La course pour que tout le monde soit prêt, les couettes à faire à la petite dernière et les cartables à vérifier. Chez Vanessa, mère de 6 enfants à Thiaucourt-Regniéville en Meurthe-et-Moselle, on ne chôme jamais.

Dans le salon, la télé est allumée sur les infos qui parlent en boucle de l’épidémie et de la rentrée scolaire.
Pour l’ainé Ethan, 11 ans, qui passe en sixième, il y a des fournitures scolaires qui s’ajoutent : flacon de gel hydro alcoolique et masque.

Les parents ont été tenus au courant du protocole par mails en même temps que les horaires de rentrée. Les plus petits rentrent en décalé. Pour le collège, pas question d’accompagner les élèves dans la cour. Il faut les laisser à la porte.

"Avec le boulot ça serait compliqué s’il y en avait un de malade et qu’on devait rester à la maison mais on fait confiance aux maitresses qui sont responsables", explique la mère de famille.

Serrer la main à ses copains c’est ringard


Ce qui stresse surtout Ethan, c’est le changement et les devoirs supplémentaires qu’il va avoir cette année; pas le virus.
Quand on lui demande si ça l’embête de ne pas pouvoir serrer la main à ses copains, Ethan répond : "ça, c’est pas grave ça se fait plus !"

Il a la trousse, les feuilles, le gel, le masque et son courage.

Vanessa, mère d'un élève de sixième


Pour son copain Lylian, "le masque c’est juste chiant quand on fait du sport."

Marius, lui, trouve que ça va être un peu difficile. "Tu ne sais pas trop quand tu es à un mètre. En CM2, on pouvait se rapprocher autant qu’on voulait. En 6ème, il y a beaucoup plus de règles. Ça me fait un peu peur."

Pour rendre les choses plus sympas, Ethan a choisi un masque siglé Fédération française de foot. Le protocole sanitaire du collège n’empêche pas d’avoir la classe. C’est la sixième quand même !

"Il a grandi trop vite", réalise Vanessa devant la grille.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société coronavirus/covid-19 santé