Coronavirus et confinement : la ville de Nancy comme vous ne l'avez jamais vue... déserte et fantomatique

Commerces fermés, trams au ralenti... La rue Saint Jean silencieuse et déserte pour ce premier jour de confinement (Mardi 17 mars 2020) / © Jean-Christophe Panek. France Télévisions
Commerces fermés, trams au ralenti... La rue Saint Jean silencieuse et déserte pour ce premier jour de confinement (Mardi 17 mars 2020) / © Jean-Christophe Panek. France Télévisions

Des rues désertes. Quasiment aucune voiture. Quelques joggers. Nancy avait des allures de ville fantôme ce mardi 17 mars, premier jour de confinement. La ville semble sereine mais seulement en apparence. Convaincus par les annonces du gouvernement, les Nancéiens sont cloîtrés chez eux.

Par Jean-Christophe Panek

Quelques notes de piano qui s'échappent d'un appartement. Ailleurs, de la musique hip-hop... Pas de doute, ce mardi 17 mars 2020, en ce jour ensoleillé et d'une grande douceur, les Nancéiens appliquent à la lettre les consignes du gouvernement. Depuis la mi-journée, ils ont regagné leur domicile, limitant leur déplacement au strict nécessaire comme aller chez le médecin, faire ses courses, se rendre au travail et faire un peu de sport mais non collectivement. Comme exigé par le gouvernement.

Pas d'embouteillage, pas de pollution, pas de bruits... Il y a bien quelques irréductibles dans le quartier de la gare qui font comme si de rien n'était... Mais Nancy ressemble bien à une ville fantôme. Une ville qui tourne au ralenti. Des scènes assez étonnantes mais auxquelles il va falloir s'habituer, au moins pour les quinze prochains jours.
Pas de terrasses. D'habitude noire de monde, la place Stanislas est vide / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
Pas de terrasses. D'habitude noire de monde, la place Stanislas est vide / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
 
Coronavirus et confinement : Nancy, ville déserte / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
Coronavirus et confinement : Nancy, ville déserte / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
 
Pas de bouchon en fin d'après midi, rue Jeanne d'Arc : du jamais vu ! / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
Pas de bouchon en fin d'après midi, rue Jeanne d'Arc : du jamais vu ! / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
 
Au viaduc Kennedy, le calme plat... et le silence / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
Au viaduc Kennedy, le calme plat... et le silence / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
 
Dans le quartier de la gare, habituellement fréquenté par de nombreux usagers de la SNCF et du tram : personne ! / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
Dans le quartier de la gare, habituellement fréquenté par de nombreux usagers de la SNCF et du tram : personne ! / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
 
La place du marché... complètement déserte / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
La place du marché... complètement déserte / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
 
Pas de bouchons, ni de coups de klaxon rue Poincaré, du jamais vu à Nancy en fin d'après midi ! / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)
Pas de bouchons, ni de coups de klaxon rue Poincaré, du jamais vu à Nancy en fin d'après midi ! / © Jean-Christophe Panek (France Télévisions)

 

Sur le même sujet

Les + Lus