Nancy: Virginie Despentes quitte l'académie Goncourt

Dans un courrier adressé aux Académiciens, Virginie Despentes explique ce lundi 6 janvier qu’elle quitte l'académie Goncourt. Elle y siégeait depuis quatre ans. Argument majeur pour l’auteure nancéienne : retrouver du temps pour mener à bien ses projets littéraires.
Virginie Despentes.
Virginie Despentes. © JACQUES DEMARTHON AFP

"Je manque de temps pour écrire. [...] J'ai plusieurs projets d'écriture qui ont pris du retard, dont je veux désormais faire ma priorité." Exit l'académie Goncourt pour l’auteure native de Nancy. Virginie Despentes a annoncé son départ ce lundi 6 janvier 2020. "Je prends en ce début d’année la décision de quitter l’académie Goncourt, avec une sincère tristesse tant cette expérience est exceptionnelle, sur le plan humain comme sur le plan littéraire", explique-t-elle dans un communiqué.
 

L'auteure de Baise-moi, King Kong Théorie et Vernon Subutex, explique avoir aimé "les marathons de lecture de l'été" et "la grande ouverture d'esprit" de ses camarades, mais avoir aussi "en acceptant de rejoindre l’académie, à la fois surestimé mes capacités de travail et sous-estimé l’engagement que le jury requiert".

"Une oeuvre à poursuivre"

Dans un communiqué, l'académie prend acte de cette décision : "Virginie Despentes a une œuvre importante à poursuivre et il est légitime qu'elle veuille la protéger. Mais elle reste, de cœur, l'une d'entre nous, et sera toujours la bienvenue à notre table."

Virginie Despentes avait succédé à Régis Debray qui n’avait pas tenu beaucoup plus longtemps qu’elle au sein de l’académie: quatre ans.
En décembre dernier, Bernard Pivot, président du jury du Goncourt, avait précédé Virginie Despentes en annonçant son retrait de l'académie, "pour retrouver un libre et plein usage de son temps".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture littérature livres