Dissolution d’un groupuscule néonazi : Gérald Darmanin interpellé par le Conseil départemental de la Meuse

Le Conseil départemental de la Meuse a voté jeudi 20 juin 2024 une motion demandant la dissolution du groupuscule néonazi Hammerskins. Cette demande fait suite à un rassemblement de partisans de ce mouvement, il y a quelques jours, dans un petit village du département.

Samedi 15 juin 2024, les habitants du village de Combres-sous-les-Côtes "ont vu débarquer une centaine de voitures et puis des participants avec tous les symboles nazis, les t-shirts, les croix gammées, les tatouages", explique Marie-Astrid Strauss, conseillère départementale de la Meuse et du canton d'Étain, dans lequel se trouve la municipalité, "ils avaient une sono et les gens du village ont entendu des applaudissements pour Hitler, ça leur a fait quand même froid dans le dos".

"Ce jour-là, plus de 300 néonazis ont participé à un tournoi de MMA, c'est-à-dire d'arts martiaux mixtes, organisé par un réseau néonazi qui s'appelle Hammerskin. Venus des quatre coins d'Europe, les participants ont combattu pendant des heures dans un hangar agricole baptisé "Taverne de Thor" en exhibant publiquement des drapeaux et des sigles nazis illégaux", poursuit l'élue, devant l'assemblée.


Dans une motion adoptée à l'unanimité en séance publique, les élus ont appelé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à prononcer l'interdiction de ce groupuscule néonazi et la fermeture de la Taverne de Thor, à Combres-sous-les-Côtes, où s'est déroulé l'événement.

Ça donne l'image de la Meuse qui est un peu l'arrière-base de tous ces réseaux qui sont interdits en Allemagne

Marie-Astrid Strauss, conseillère départementale de la Meuse

Dénonçant le "laxisme intolérable" des autorités, Marie-Astrid Strauss a rappelé qu'elle avait déjà interpellé la préfecture en 2015 sur la présence de ce "groupe extrêmement violent qui suscite la peur et une inquiétude légitime chez les habitants de Combres". Aujourd'hui, "les néonazis sont toujours là et plus nombreux encore qu'en 2015". "Beaucoup de questions émergent quant à la responsabilité de l'État sur l'organisation de ce tournoi de MMA", a-t-elle souligné.

En septembre 2023, le ministère de l'Intérieur allemand avait annoncé interdire le groupuscule Hammerskins Germany, qui propage une "théorie raciale basée sur l'idéologie nazie". Marie-Astrid Strauss a regretté que "ça donne l'image de la Meuse qui est un peu l'arrière-base de tous ces réseaux qui sont interdits en Allemagne".

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité