Journée d'initiation aux métiers du patrimoine : découverte de l'Abbaye de l'Étanche dans la Meuse

Les métiers de la restauration du patrimoine étaient au cœur d’une journée d’initiation pour des jeunes des missions locales de Reims (Marne) et de Neufchâteau (Vosges). Sur le chantier de l’abbaye de l’Étanche dans la Meuse, jeudi 6 juin, ils ont sculpté la pierre et taillé le verre avec les bénévoles de l’association qui préservent ce monument.

C’est un lieu préservé. À l’écart. Un vallon loin de l’agitation et du bruit où subsiste un édifice en péril. L’Abbaye Notre-Dame de l'Étanche près du village de Deuxnouds-aux-Bois, dans la Meuse. C’est un chantier permanent. Il accueille tous les métiers de restauration du patrimoine. Un terrain idéal pour initier les jeunes âgés de 17 à 25 ans. "Ça se passe toujours très bien. Ils sont très intéressés de découvrir qu’ils peuvent faire quelque chose de leurs mains. Moi-même je suis passé par un apprentissage donc il y a de quoi faire", dit un formateur.

Nous avons une équipe de bénévoles, des anciens professionnels du bâtiment, pour certains tailleurs de pierre, et c’est vraiment un avantage pour notre association.

Christine Hellin, présidente de l'association les amis de l'Abbaye de l'Étanche

Originaire de Reims dans la Marne, Gladys Lefèvre découvre le travail de la mosaïque. Artiste, elle ambitionne de devenir vitrailliste. Elle s’est découvert très tôt une passion pour le patrimoine, "ça vient de ma famille de pratiquer le vitrail". À ses côtés un jeune participant au chantier raconte : "C’est complexe mais on est aidé par deux personnes. Je cherche une formation sur Parcours Sup. Je ne pensais pas que j’allais faire de la sculpture de pierre aujourd’hui et du coup je fais ça et c’est très bien. Il faut doser la force et avoir de la précision. Ce n’est pas facile. C’est compliqué quand même". 

VIDEO. Images Frédéric Madiai, France 3 Lorraine.

durée de la vidéo : 00h01mn00s
Sur le chantier de l’abbaye de l’Etanche dans la Meuse, les apprentis ont pu sculpter la pierre, tailler le verre, ou la céramique avec les bénévoles de l’association qui préserve ce monument. ©France Télévisions

En recherche de formation ou d’emploi, les jeunes, pour la plupart découvrent le maniement des outils. "Il faut doser car c’est un peu compliqué quand même. Ce n'est pas si facile et disons qu'il faut un peu de force", dit Sophia Escurat, directrice adjointe de la mission locale de Neufchâteau dans les Vosges.  la mission locale on fait de l’accompagnement global une vraie plus-value pour nos jeunes". 

Travaux de rénovation

La chapelle et le bâtiment conventuel ont été inscrits Monuments historiques en "Nous avons une équipe de bénévoles, des anciens professionnels du bâtiment, pour certains tailleurs de pierre, et c’est vraiment un avantage pour notre association. Ils peuvent comme ça transmettre leurs compétences à la jeunesse qui arrive. Et ça peut créer des vocations", explique Christine Hellin, présidente de l'association les amis de l'Abbaye de l'Étanche.

 

Cela fait trois ans que les bénévoles de l’association accueillent les missions locales. Avec à la clé de nouvelles vocations. "Ils partent à la découverte des métiers du patrimoine. On a des exemples de jeunes qui sont déjà partis en formation. Après avoir fait un chantier il y a trois ans, un jeune de la mission locale de Saint-Dié est parti faire une formation en taille de pierre dans les Vosges", raconte Louise Engler, déléguée régionale de l’union Rempart Grand Est. 

L'Étanches est une ancienne abbaye prémontrée fondée au XIIe siècle. Un nouveau chantier de restauration aura lieu cet été à l’abbaye.

Il se déroulera du 1er au 14 juillet, jour de la fête Nationale.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité