Meuse: le "voyage au bout de l'enfer” de Jean Manchette, rescapé meusien des camps de concentration

Jean Manchette fut déporté en 1943 dans le camp de concentration nazi de Sachsenhausen au nord de Berlin, pour avoir chanté la Marseillaise avec d'autres jeunes meusiens. Il survécut, restant marqué à vie par cette épreuve. A 93 ans, en 2015, il a accepté de retourner sur le site de sa détention.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

70 ans après avoir été libéré du camp de concentration nazi de Sachsenhausen (nord de Berlin - Allemagne), le résistant meusien Jean Manchette a accepté de retourner sur le site de sa détention.

Dans ce "voyage au bout de l'Enfer", qu'il n'avait fait qu'une fois jusque là, en 1980, avec des camarades déportés, Jean Manchette a, en ce mois d'avril 2015, été accompagné par des collégiens meusiens et nos journalistes Laurent Parisot et Olivier Bouillon qui ont ramené deux reportages touchants (voir notre article) et les éléments de ce webdocumentaire.

Ce webdocumentaire mis en forme par Sarah Albini, éditrice web à France 3 Lorraine et Jean-Christophe Dupuis-Rémond, pilote web, fait la synthèse de ces différents éléments.

Ce travail réalisé sous la responsabilité éditoriale d'Olivier Brumelot, délégué à l'Antenne de Lorraine, a été possible grâce à :
Laurent Parisot, journaliste (interviews, textes et photos)
Olivier Bouillon, journaliste (images)
Thierry Mahut, monteur
Jérôme Choffart, opérateur de prise de son
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus