Les agriculteurs lorrains en route pour le "siège" de Paris : "on voit bien que la mobilisation est forte"

Dans la Meuse et en Moselle, les agriculteurs restent mobilisés mardi 30 janvier avant de nouvelles annonces gouvernementales. Tôt ce matin à Ligny en Barrois, ils se sont mis en route vers Marne-la-Vallée dans la banlieue de Paris.

Le blocage des axes majeurs menant à Paris par les agriculteurs en colère continue mardi 30 janvier 2024. Ainsi, la préfecture de la Meuse précise que la sortie de Ligny-en-Barrois de la RN4, Nancy/Paris, est fermée à la circulation depuis 5h30. "N'oubliez pas de faire le plein de vos tracteurs avant le départ pour éviter la panne sèche !".

On va en récupérer tout au long de la route à Bar-le-Duc, Revigny et puis les collègues du Nord meusien. On est déterminé comme jamais à aller à Paris.

Julien Robert, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs 55

Une quinzaine d’agriculteurs sur leurs tracteurs se sont retrouvés à 6h. Après un petit café et de brefs échanges, tous se sont mis en route. Ils étaient escortés par les gendarmes direction Bar-le-Duc (Meuse). Ils sont tous originaires du sud du département : d'Abainville, de Void-Vacon, de Meligny-le- Grand, de Ménil-sur-Saulx, de Mandres-en-Barrois. "On va en récupérer tout au long de la route à Bar-le-Duc, Revigny et puis les collègues du Nord meusien. On est déterminé comme jamais à aller à Paris", dit Julien Robert, agriculteur à Mandres-en-Barrois et secrétaire général des Jeunes Agriculteurs 55.

VIDEO. Peu après 6 heures, une quinzaine d'agriculteurs sont partis de Ligny-en-Barrois (Meuse). Huit heures de trajet jusqu'à Paris.

durée de la vidéo : 00h01mn22s
Le "siège" de Paris annoncé par les agriculteurs se poursuit mardi 30 janvier. ©France Télévisions

Parmi les participants, il y a des adhérents des syndicats Jeunes Agriculteurs et FDSEA, mais aussi des exploitants sans affiliations syndicales. "On voit bien que tout va se passer dans les prochains jours et ce n’est pas dans la Meuse c’est à Paris. Donc évidemment nous on va mettre la pression à Paris. Les collègues sont venus spontanément, on est parti quand même pour huit heures de tracteur !"

Direction Paris

Il s’agit de rallier l’autoroute à Châlons-en-Champagne où ils vont retrouver une partie des agriculteurs du nord meusien qui bloquaient l’A4 à Manheulles depuis mercredi dernier. Selon Julien Robert, exploitant et administrateur des JA, "tous les collègues sont venus spontanément sans insister, on voit bien que la mobilisation est forte".

Donc évidemment nous on va mettre la pression à Paris. Les collègues sont venus spontanément, on est parti quand même pour huit heures de tracteur !

Julien Robert, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs 55

En début d'après-midi le trafic est très perturbé à hauteur d'Atton près de Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle) avec plusieurs kilomètres de bouchon dans les deux sens vers Metz et Nancy.  

Une autre partie des manifestants continue de bloquer l’autoroute. Tous sont partis pour un voyage de 8 heures, direction le point de blocage de Marne-la-Vallée en tracteur. 

Les agriculteurs de Moselle sont également mobilisés. Un convoi s'est mis en route du Pays-de-Bitche et un autre de 38 tracteurs est parti du Parc des expositions de Metz.