• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Verdun: un SOS humain pour défendre le maintien de deux classes rurales dans le nord-Meusien

Un "SOS humain" réalisé pour être vu du ciel, samedi 18 mars 2019. / © Christophe Aubertin
Un "SOS humain" réalisé pour être vu du ciel, samedi 18 mars 2019. / © Christophe Aubertin

Depuis plusieurs semaines, les populations de deux secteurs géographiques du nord-meusien se mobilisent pour conserver deux classes menacées de fermeture, dans le secteur du Bois Brûlé et de Rouvrois-sur-Othain. Ce samedi 16 mars, les habitants ont réalisé un SOS humain pour interpeller.

Par Bruno Demange

Depuis plusieurs semaines, les populations de deux secteurs géographiques du nord meusien se mobilisent pour conserver deux classes menacées de fermeture, dans le secteur du "Bois Brûlé" et de Rouvrois sur Othain. Et ce samedi 16 mars 2019, les habitants ont souhaité constituer un "SOS" humain. Ils se sont donc retrouvés sur le terrain de football de l'un des villages concernés, à Saint-Laurent.
 

En fait, il s'agit de 2 RPI (regroupement pédagogique intercommunal) regroupant plusieurs villages: Pillon, Mangiennes, Billy, Saint-Laurent, Villers et Loison. Deux postes d'enseignants pourraient donc être restitués lors de la rentrée 2019, en fonction des effectifs constatés. On compte aujourd'hui 153 élèves pour 8 classes au sein du RPI de Bois Brûlé, et 144 élèves pour 7 classes concernant celui de Rouvrois-sur-Othain.

Vu du ciel, ce SOS géant s'est donc voulu assez impressionnant.
Pour le maintien des classes dans les deux RPI de Bois Brûlé et de rouvrois / © Christophe Aubertin
Pour le maintien des classes dans les deux RPI de Bois Brûlé et de rouvrois / © Christophe Aubertin
 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus