Verdun: trois militaires du 3e RHC blessés dans l'atterrissage d’urgence de leur hélicoptère Gazelle au Mali

Jeudi 14 juin un hélicoptère Gazelle du 3e régiment d'hélicoptères de combat d'Etain a été contraint à un atterrissage d’urgence au Mali après avoir essuyé des tirs du sol. Légèrement blessés, les 3 membres d’équipage, impliqués dans le dispositif Barkhane, ont été rapatriés en France.

Hélicoptère Gazelle du 3e régiment d'hélicoptères de combat (3e RHC) à Etain (Meuse).
Hélicoptère Gazelle du 3e régiment d'hélicoptères de combat (3e RHC) à Etain (Meuse). © Dominique Petitcolas. France 3 Lorraine
Jeudi 14 juin, alors qu'il participait à une mission d'appui aux troupes au sol, un hélicoptère Gazelle du 3e régiment d'hélicoptères de combat (3e RHC) d'Etain a été contraint à un atterrissage d’urgence -ou poser dur- à Akabar, dans la région de Menaka au sud-est du Mali.
L'appareil venait d'essuyer des tirs venus du sol. Légèrement blessés, les 3 membres d’équipage, impliqués avec le régiment Meusien dans le dispositif Barkhane, ont été rapatriés en France.

Une source militaire nous a confirmé ce mercredi 19 juin 2019, l'origine géographique de l'équipage et de son aéronef. Elle a également confirmé que les trois soldats étaient sains et saufs mais que leur hélicoptère n'avait pu être récupéré en raison de la violence de l'impact à l'atterrissage.

L'équipage participait à une opération aéroportée contre un groupe terroriste qui a duré deux jours visant, en partenariat entre les armées française et nigérienne en liaison avec les forces armées maliennes (FAMa). 
Celle-ci a permis la "neutralisation" d'une vingtaine de terroristes islamistes.
Localisation du lieu des combats:
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité