Mort de la doyenne d'Alsace à l'âge de 109 ans : "elle était un bel exemple pour nous tous"

Marcelle Godard, doyenne de l'Alsace, est morte à l'âge de 109 ans. Elle habitait Fessenheim (Haut-Rhin). Sa mort a été annoncée le lundi 25 novembre. D'après Claude Brender, maire de la commune, c'était "une femme enjouée et attentionnée".

Les funérailles de Marcelle Godard ont lieu le mercredi 27 novembre 2019. (image d'illustration)
Les funérailles de Marcelle Godard ont lieu le mercredi 27 novembre 2019. (image d'illustration) © Michael Esdourrubailh, MaxPPP
Marcelle Godard, à l'âge de 109 ans, était la doyenne d'Alsace. L'une de ses prédécesseuses, Juliette Mervellet, était morte en 2018 à l'âge de 110 ans. Elle est partie dans la nuit du 21 au 22 novembre 2019. La centenaire vivait chez sa fille, Brigitte, et son gendre à Fessenheim (Haut-Rhin). Les funérailles auront lieu le mercredi 27 novembre, à 14 heures, au crématorium de Sausheim (Haut-Rhin).

Née le 2 octobre 1910, Marcelle Godard est apparue l'année de la crue centennale de la Seine, de la naissance de Jacques-Yves Cousteau et de mère Térésa, de l'abolition de la monarchie portuguaise, de la mort des écrivains Léon Tolstoï et Mark Twain, et de l'annexion de la Corée par le Japon. Depuis, il s'en est passé, des choses... En 2018, le journal L'Alsace lui consacrait un long portait.
   
France 3 Alsace a joint Claude Brender, le maire de Fessenheim (qui accueillait donc la doyenne de l'Alsace, et la doyenne des centrales nucléaires). Il venait voir madame Godard à chacun de ses anniversaires. 
 

C'était un bel exemple pour nous tous
- Claude Brender, maire de Fessenheim


"Je l'ai vue pour la dernière fois lors de son anniversaire, chez elle, en octobre. Elle avait encore une bonne forme, j'étais surpris par l'absence de dégradation de son état. Elle était bien. Elle se déplaçait simplement avec difficulté et elle était sourde d'une oreille : il fallait lui parler fort. Elle est morte à l'hôpital, où elle avait été transportée il y a quinze jours, pour un problème de circulation aux jambes."
 

Deux guerres mondiales et deux maris

"Cette femme est née en 1910, elle a connu les deux guerres mondiales, elle a perdu deux maris... Elle a tenu une boucherie, et elle vivait chez sa fille à Fessenheim depuis plus de quarante ans. Deux de ses trois soeurs sont encore vivantes."

"C'était une dame très attentionnée envers ses convives. Quand elle recevait, elle veillait à ce que tout le monde soit servi, elle insistait pour que les verres vides soient vite remplis à nouveau ! Elle avait un caractère bien trempé, elle était directive. Mais elle était enjouée, elle avait toujours le sourire. C'était un bel exemple pour nous tous..."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fessenheim nucléaire société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter