Annulation de son concert à Metz : le chanteur Bilal Hassani porte plainte après des messages haineux

Le chanteur Bilal Hassani a déposé une plainte vendredi 28 avril. Après une vague de harcèlement et d'appel à la violence en ligne, Bilal Hassani, le porte-drapeau revendiqué de la communauté LGBT+ avait été obligé d'annuler son concert à Metz (Moselle).

Bilal Hassani, porte-drapeau revendiqué de la communauté LGBT+ a déposé une plainte, vendredi 28 avril 2023, auprès du procureur de Metz (Moselle) après l'annulation de son concert. "C'est une plainte simple contre X à laquelle nous avons joint tous les éléments d'identification sur lesquels on souhaite que les enquêteurs se concentrent", explique Isabelle Wekstein et Clara Steg, avocates au barreau de Paris.

La plainte a été déposée des chefs de "provocation publique et directe à commettre un crime ou un délit", "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence", "menace et harcèlement".

Des messages haineux

En raison des menaces formulées à l'encontre de l'artiste et de son public, Live Nation, producteur de la tournée de Bilal Hassani, avait décidé d'annuler le concert prévu le 5 avril dernier, dans une ancienne église désacralisé depuis 500 ans. 
En effet, opposé à ce concert, le collectif Lorraine Catholique avait hurlé à la "profanation", en pleine semaine Sainte.

La plainte a été déposée des chefs de "provocation publique et directe à commettre un crime ou un délit", "provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence", "menace et harcèlement".

Isabelle Wekstein et Clara Steg, avocates au barreau de Paris.

Le parquet de Metz avait ouvert, le 6 avril, une enquête contre X des chefs de "menaces de délit" et "provocation à la haine ou à la violence contre une personne en raison de l'orientation sexuelle" et de "provocation publique et directe non suivie d'effet à commettre un crime ou un délit", avait indiqué à France 3 Lorraine, Thomas Bernard, procureur de la République adjoint.