Rosbruck : fin des travaux sur le viaduc de l'A320

C'est le bout du tunnel pour les automobilistes qui empruntent quotidiennement le viaduc de Rosbruck sur l’A320 entre Forbach et Freyming-Merlebach. Le chantier de rénovation entamé en avril 2019 s’achèvera ce vendredi 04 septembre au petit matin.
Le viaduc durant les travaux.
Le viaduc durant les travaux. © France Télévisions
Le chantier de rénovation du viaduc de Rosbruck va s'achever ce vendredi 04 septembre 2020 au petit matin.
Situé sur l’A320 entre Forbach et Freyming-Merlebach, ce chantier entamé en avril 2019 -et prévu à l'époque jusqu'en novembre de la même année- aura finalement duré dix mois de plus. Au grand dam des automobilistes confrontés à de forts ralentissements ou bouchons en fonction de l’horaire de passage. Aux heures de pointe, les automobilistes ont dû prendre leur mal en patience pendant de nombreux mois sur cet axe majeur de la Moselle-Est qui voit passer chaque jour environ 34.000 véhicules dont 13% de camions.

Un ouvrage cinquantenaire

Construit en 1971 ce viaduc routier de Rosbruck long de 234 mètres a nécessité d’importants travaux de rénovation.
Les travaux ont également concerné le dessous du pont.
Les travaux ont également concerné le dessous du pont. © France Télévisions

C’est la Dir-Est qui a géré ce gros chantier au fort impact sur la circulation qui par ailleurs surplombe des lignes de chemin de fer.
"Sous le viaduc nous avons renforcé des parties en béton et remplacé des appareils d’appuis. En surface, nous avons rénové les deux tabliers", rappelle Ludovic Huin chef de projet ingénierie routière à la DIR-Est. Des réparations imprévues et le confinement ont entrainé un important retard sur ce chantier prioritaire et le report de plusieurs mois de la rénovation du second tablier. Mais à bientôt 50 ans, les travaux de rénovation étaient devenus nécessaires pour la sécurité de l’ouvrage.
Dernière contrariété pour les automobilistes l’A320 sera coupée à la circulation de 20h30 à 6h du matin dans la nuit du 03 au 04 septembre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes lorraines économie transports routes