Législatives 2022 : Marine Le Pen en Moselle pour soutenir son porte-parole Laurent Jacobelli et les autres candidats qualifiés au second tour

Publié le Mis à jour le

Jamais le Rassemblement national n’avait été si près d’obtenir un siège de député en Lorraine. Arrivés en tête au premier tour dans cinq des neuf circonscriptions de Moselle, les candidats d’extrême-droite ont reçu le soutien de la patronne jeudi 16 juin 2022. L’ex-présidente s’est rendue à Hayange et Saint-Avold.

Pour le RN, Hayange est un symbole. Un totem, presque un phare dans le brouillard. Le Rassemblement national est parvenu à prendre la mairie en 2014, grâce à la victoire de Fabien Engelmann, ex-gauchiste converti à la droite extrême. A la faveur d’une quadrangulaire, l’ancien employé municipal met la main sur le berceau du fer, avec 34% des voix au second tour des municipales.

Aux élections suivantes en 2020, il conserve son poste dès le premier tour avec 63% des votes exprimés, un triomphe. Ses deux mandats sont marqués par des prises de position et des décisions classiques de l’extrême-droite municipale, qui avaient fait leurs preuves à Toulon, Marignane ou Vitrolles : chasse aux sorcières, tentative de préférence nationale, etc.

Mon engagement en politique au Rassemblement National c’est pour Marine Le Pen, la voix qu’elle représente

Laurent Jacobelli, candidat RN dans la 8è circonscription de Moselle

Depuis, le labo du Front a fait flop en Lorraine. A Hayange, les rues sont propres, la fête du cochon accueille son lots de skinheads chaque année et le RN recueille régulièrement entre 5.000 et 7.000 voix à chaque élection locale. L’enracinement revendiqué est surtout le lit de l’abstention dans cette commune sidérurgique dont le tissu sociologique se compose en majorité de retraités et de frontaliers.

La candidature de Laurent Jacobelli, porte-parole du RN et tête de gondole à la région Grand-Est, est presque logique : le parti lepéniste veut présenter des candidats sérieux partout où Marine est arrivée devant Emmanuel Macron au deuxième tour de l’élection présidentielle.

En visite présidentielle à Hayange

Mercredi 16 juin 2022, l’ex-présidente du RN vient donc soutenir ses poulains mosellans. A Hayange d’abord, où Laurent Jacobelli a viré en tête au premier tour avec 35% des voix devant la NUPES-LFI Céline Léger, qui recueille 27,6%. Devant la mairie, le parvis de la salle Molitor a attiré autant de journalistes que de militants. Un retraité au cuir tanné tourne en rond en chantant "en passant par la Lorraine avec Marine Le Pen". Premières questions à cette dernière sur le déplacement du président de la République en Ukraine aujourd’hui. Puis une deuxième sur le même thème. Concours de selfies.

Le candidat Jacobelli au micro de nos journalistes déclare sa flamme : "mon engagement en politique, au Rassemblement national, c’est pour Marine Le Pen, la voix qu’elle représente". Il vante sans surprises le bilan du maire "qui fait des réunions sans rendez-vous toutes les semaines auprès des habitants, qui a réglé beaucoup de problèmes sans endetter la ville, ni augmenter les impôts". Hayange tête de pont du RN ? Laurent Jacobelli veut gagner "pour que l’impensable n’arrive pas, à savoir l’extrême-gauche ultra radicale".

Tout dans les urnes

Sur le papier, le porte-parole du RN est le mieux placé pour être le premier député frontiste de Lorraine. Par rapport au candidat RN de 2017, Hervé Hoff, Laurent Jacobelli fait autant de voix que lui au second tour… dès le premier. L’abstention est forte : 65%. Arrivée en tête au second tour de la présidentielle dans la huitième circonscription de Moselle, Marine Le Pen y a recueilli 28.000 voix. Mais avec une participation deux fois supérieure. En cas de front républicain contre lui, et la statistique d’un second tour à l’abstention traditionnellement plus faible, Laurent Jacobelli n’est pas certain de l’emporter. Pas plus que les autres candidats RN arrivés en tête au premier tour.

Réunis pour la photo à Saint-Avold autour de Marine Le Pen, ils savent que si leur cheffe les a portés au premier tour, le second est hasardeux, à moins d’une mobilisation en leur faveur qui serait inédite en Lorraine pour la formation politique d’extrême-droite. Cette dernière souffre toujours du mode de scrutin, majoritaire, alors que la proportionnelle lui permettrait de l’emporter. Surtout, le RN en Moselle retrouve le même obstacle que les formations traditionnelles : l’abstention, qui a favorisé l’émergence, et même l’élection de frontistes, se retourne aujourd’hui contre le parti fondé par Jean-Marie Le Pen.

L’électeur militant et discipliné de l’élection présidentielle a disparu dans la campagne mosellane aux législatives. Le RN a récolté 76.979 voix au premier tour des législatives 2022 en Moselle, soit 25,51% des exprimés. Loin devant, les 41.775 de LREM, et ses 13,84%. Mais la première formation politique du département pourrait n’avoir aucun député dimanche 19 juin 2022 à 20h.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité