Automobile : bonus et primes à l’achat pour rouler plus propre

Le gouvernement a présenté un plan de soutien à la filière automobile durement touchée par les conséquences de la crise sanitaire. A la clef : des primes qui permettent d’acquérir des véhicules propres mais aussi des véhicules thermiques. Des dispositifs salués par la profession en Lorraine.

200.000 clients pourront bénéficier de cette aide à la conversion
200.000 clients pourront bénéficier de cette aide à la conversion © Thomas Padilla/MAXPPP

Les professionnels de l’automobile ont été eux-mêmes surpris du retour rapide des acheteurs dans les concessions depuis la fin du confinement. Dès le 11 Mai, les clients ont retrouvé le chemin des garages pour acheter des véhicules. Chez PSA, malgré un mois de mai amputé d’un tiers à cause du confinement, les ventes de véhicules neufs ont représenté 80% de celles du mois de mai de l’année dernière et plus fort encore, davantage de véhicules d’occasion ont été écoulés par le constructeur français au cours des trois dernières semaines du mois dernier.

Une tendance qui devrait connaitre un nouveau coup d’accélérateur dans les semaines qui viennent grâce à la mise en place des aides à l’achat annoncées par Emmanuel Macron pour relancer la filière automobile. Un soulagement pour les constructeurs qui avaient vu le niveau de leurs stocks monter énormément pendant le confinement. 400.000 voitures disponibles à l’achat en France. Rien que pour la Lorraine, PSA annonce avoir accumulé un stock de 1.200 véhicules. 

Des primes cumulables

Si vous êtes un particulier et que vous souhaitez acquérir un véhicule propre, c’est donc le moment puisque deux dispositifs cumulables permettent d’alléger considérablement la facture. Il y a d’abord le bonus écologique qui passe à 7.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique si cette voiture coûte moins de 45.000 euros. Nouveauté, un bonus écologique de 2.000 euros est institué pour les véhicules hybrides rechargeables qui jusqu’alors étaient exclus du dispositif.
 

Le fait que la prime à la conversion concerne également les véhicules thermiques neufs ou d’occasion est une excellente nouvelle
- Martial Pidolle, Directeur Général Car Avenue Lorraine


Ensuite, les trois quarts des acquéreurs vont pouvoir bénéficier de la prime à la conversion pour la mise au rebut d’un vieux véhicule plus polluant. Sous conditions de ressources avec des plafonds revus à la hausse - jusqu’à 18.000 euros par part fiscale -, il sera possible d’obtenir une aide de l’Etat de 5.000 euros pour l’acquisition d’un modèle électrique et de 3.000 euros pour une voiture thermique. Concrètement si vous achetez une 208 Peugeot électrique facturée 32.000 euros, vous pourrez acquérir ce véhicule pour 20.000 euros, déductions faites du bonus écologique et de la prime à la conversion sous réserve bien entendu d’avoir un véhicule à faire reprendre.

"Le fait que la prime à la conversion concerne également les véhicules thermiques neufs ou d’occasion est une excellente nouvelle car c’est le gros de notre stock de voitures" réagit Martial Pidolle, Directeur Général du groupe Car Avenue en Lorraine. Petit bémol, seuls les 200.000 premiers clients pourront bénéficier de cette aide à la conversion. Autrement dit, dès la mi-juillet, le contingent de primes risque d’être atteint. C’est pourquoi Martial Pidolle qui est également le président du Conseil National des Professions de l’Automobile, envisage d’ores et déjà de demander une rallonge au gouvernement. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie automobile
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter