Coupe de France de football : Thionville veut croire en son rêve face à l'OM

Les amateurs de l'US Thionville Lusitanos reçoivent l'Olympique de Marseille, ce dimanche 7 janvier 2024, en 32ᵉ de finale de la Coupe de France de football. Le match, diffusé à partir de 14h30 sur France 3, se jouera devant 28.000 spectateurs au stade Saint-Symphorien. Les Mosellans, qui vivent une saison magique, rêvent de réaliser un nouvel exploit.

Ce sera sans doute le match de leur vie. Ce dimanche 7 janvier 2024, les amateurs de l'US Thionville Lusitanos (N3) affrontent les stars de l'Olympique de Marseille (L1) en 32ᵉ de finale de la Coupe de France de football. Le match, qui sera diffusé à partir de 14h30 sur l'antenne télé de France 3 Lorraine et également disponible en ligne sur France 3 Grand Est se disputera à Metz dans un stade Saint-Symphorien à guichets fermés. Toutes les places se sont vendues en quelques heures. 

"Il y a eu beaucoup d'excitation au moment du tirage au sort, mais depuis, on a eu le temps de digérer tout cela et on est pleinement concentrés sur le match, assure Thibaut Jacquel, l'attaquant de Thionville. Jouer face à l'OM, devant 30.000 personnes, c'est sûr que c'est impressionnant. Il faudra gérer l'aspect émotionnel de cette rencontre, mais avec l'adrénaline et nos valeurs, on va essayer de créer l'exploit."

Conte de fées

Cette rencontre face à l'OM, club le plus populaire de France, vient couronner un début de saison de rêve pour les Thionvillois. Promu cette année en National 3 (cinquième division), l'USTL est invaincu et leader de son groupe en championnat (6 victoires, 3 matchs nuls). En Coupe de France, les Mosellans vivent également un conte de fées.

Au 7ᵉ tour, ils ont eu droit à une semaine au soleil en Nouvelle-Calédonie, avec à la clé une qualification tranquille face à Henghène Sport (4-0). Au tour suivant, devant plus de 3.000 spectateurs, ils ont réussi à renverser les professionnels d'Annecy (L2), alors qu'ils étaient menés 1 à 0 à la pause (victoire 2-1 au final). 

On veut vivre une belle fête. Et pour moi, une belle fête, c'est quand on gagne...

Julien François, entraîneur de l'US Thionville Lusitanos

"On a l'impression que toutes les planètes sont alignées pour nous depuis le début de saison, mais à chaque rendez-vous, on a su répondre présents sur le terrain, rappelle Julien François, l'entraîneur de l'USTL. On a prouvé contre Annecy qu'on était capable de belles choses. Face à Marseille, ce qui compte, c'est qu'on n’ait pas de regret, qu'on vive une belle fête. Et pour moi, une belle fête, c'est quand on gagne..."

Pour cette rencontre, l'OM, actuel sixième de Ligue 1, sera privé de sept joueurs sélectionnés pour la Coupe d'Afrique des Nations. Pour autant, avec quatre divisions d'écart entre les deux équipes, le défi s'annonce immense pour Thionville.

900 supporters officiels de l'OM

Les Mosellans, qui pour la plupart ont un emploi à côté de leurs carrières de footballeurs amateurs, ont repris l'entraînement le 26 décembre. Tous sont surmotivés, mais pas question de modifier la recette qui a fait leur succès jusque-là. "On prépare ce match, comme un match de championnat. On n'a pas changé nos habitudes et on espère que cela va payer et qu'on va gagner", espère Samir Bouzar, un des défenseurs de l'USTL, qui est aux anges à l'idée d'affronter Marseille, son club de cœur. 

Des fans de l'OM comme lui, ils devraient y en avoir beaucoup dimanche dans les tribunes du stade Saint-Symphorien. Bien plus que les 900 supporters officiels qui seront encadrés et installés dans le parcage visiteur de la tribune Est. Pour éviter d'éventuelles échauffourées avant la rencontre, le préfet de la Moselle a d'ailleurs publié jeudi un arrêté interdisant les abords du stade à toute personne portant les couleurs de Marseille.

Les Thionvillois s'attendent malgré cela à une ambiance magique. "Si on ne prend pas le bouillon rapidement, on aura le public derrière nous du début à la fin du match et cela va être phénoménal!" prophétise Tino Da Rocha, le président d'honneur de l'US Thionville Lusitanos.

Quel que soit le résultat ce dimanche, ce match entrera à jamais dans l'histoire du club mosellan, né il y a trois ans de la fusion du FC Thionville et des Portugais de Thionville. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité