Mort du jeune footballeur berlinois de 15 ans, après une bagarre avec des joueurs du FC Metz

Le jeune footballeur berlinois de 15 ans, grièvement blessé lors d’une bagarre dimanche 28 mai avec des jeunes du FC Metz est décédé ce mercredi 31 mai. Un adolescent avait été placé en détention provisoire en Allemagne.

Après la bagarre de dimanche l'adolescent de 15 ans est mort à l'hôpital des suites de ses graves blessures au cerveau", a indiqué la police allemande dans un communiqué.
Le garçon de 16 ans suspecté d'avoir porté les coups mortels se trouve toujours en détention provisoire, a précisé la police de Francfort, qui poursuit son enquête sur le déroulement des faits.
Le suspect fait partie d'un des programmes de formation du club français du FC Metz, qui évolue en 2e division. "Afin d'éclaircir les circonstances de la mort du jeune Allemand, une autopsie va être pratiquée dans les prochains jours".

Un tournoi amical qui vire au drame 

C’est lors d'un tournoi de jeunes, auquel participaient des équipes de 16 pays différents, européens pour la plupart, qu’a eu lieu une bagarre à Francfort, après un match opposant une équipe française à une équipe allemande. "Un joueur de 16 ans d'une équipe de foot française aurait frappé à la tête et à la gorge, le jeune Berlinois de 15 ans", a indiqué la police allemande dans son communiqué.

Dans un communiqué, le club français de Metz, qui évolue en 2e division, avait confirmé qu'un "jeune joueur" de l'un de ses programmes de formation "était entendu par les autorités allemandes et conteste avoir volontairement porté atteinte à l'intégrité physique du jeune joueur blessé". La victime des coups s'est effondrée sur le sol et a dû être transportée en urgence en réanimation.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité