Démographie en Grand Est : la croissance lente de Metz

La ville de Woippy / © Frédéric Madiai / France 3
La ville de Woippy / © Frédéric Madiai / France 3

Selon la dernière étude de l'Insee en décembre 2018, la croissance de la population est lente dans le Grand Est. Un fait qui se vérifie à Metz. 

 

Par Rayene Boumerdas

Selon la dernière étude publiée par l’Insee le 27 décembre dernier, le Grand Est compte près de 5.6 millions d’habitants au 1er janvier 2016. On remarque alors une légère augmentation de la population régionale de +0.1% par an entre les années 2011 et 2016. L’Insee qualifie cette hausse comme étant un ralentissement net de la croissance de la population, ce qui classe le Grand Est parmi les régions dont la hausse démographique est la plus faible.

Malgré un solde naturel positif (+0.2%), la région peine donc à attirer du monde. Cela est dû au solde migratoire qui est de -0.2% par an, c’est-à-dire qu’il y a plus de départs de la région que d’arrivées.

Metz et ses alentours ?

La capitale mosellane et ses 117 890 habitants reste la première ville de Lorraine mais enregistre tout de même une perte de 5% d’habitants à partir de 2006. Le solde naturel a augmenté de 0.6% par an alors qu’en revanche le solde migratoire a diminué de 0.9% par an. 

L’Insee constate également que les villes banlieues telles que Woippy et Fameck gagnent en habitants et voient leur population accroître de 1.5% et 1.4% par an respectivement au détriment des villes centres moyennes.
 
Cédric Gouth, maire de Woippy / © Frederic Madiai / France 3
Cédric Gouth, maire de Woippy / © Frederic Madiai / France 3

Avec ses 14 103 habitants, le maire de Woippy, Cédric Gouth déclare que les Woippyciens et Woippyciennes se sentent bien dans la ville. Cette augmentation de la population est notamment due au phénomène du bouche à oreille.

Si on se sent bien dans la ville on le dit et le fait de le dire cela donne envie à des personnes d’y venir.


Des changements ont été opérés pour que la sécurité soit présente dans la ville, ainsi que des rénovations urbaines avec la construction de nouveaux lotissements, plus de 94 associations font qu’il y a « un mix de beaucoup de choses qui fait qu’il est agréable de vivre à Woippy » ajoute Cédric Gouth.

Des outils ont été mis en place pour améliorer le quotidien des riverains. Une application interactive « Woippy en poche » disponible sur les plateformes de téléchargement permet de signaler les dysfonctionnements dont les habitants peuvent être témoin.

Woippy espère gagner encore des habitants. Réponse après le prochain recensement, qui débute le 17 janvier 2019.
 

Que se passe-t-il en Moselle ?

Le département de la Moselle malgré un solde migratoire négatif (-0.2% par an) affiche un solde naturel qui est positif. C’est-à-dire que le nombre de naissance dépasse le nombre de décès avec une augmentation de +0.2%. Avec 725 302 habitants, nous pouvons en conclure que la Moselle ne perd pas d’habitants mais n’en gagne pas non plus.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus