EXPLOIT. Ces handballeuses du Metz Handball championnes du monde 2017

Publié le Mis à jour le

L'équipe de France féminine a été sacrée championne du monde de handball ce dimanche. Avec 6 joueuses messines dans ses effectifs, il y avait un goût de Metz Handball, on vous dit pourquoi.

Au bout d'un match intense, de qualité, les Françaises n'ont rien laché et l'emportent 23-21 face à l'ogre norvégien, à Hambourg. Elles deviennent championnes du monde pour la seconde fois de leur histoire (premier titre en 2003).
 

Un entraîneur lorrain


Pour ceux qui ne connaitraient pas Olivier Krumbholz, c'est un véritable lorrain. Né à Longeville-lès-Metz en 1958, il a joué au plus haut niveau dix ans au sein du SMEC Metz. Il a alors embrassé une carrière d'entraineur, d'abord à l'ASPTT Metz (l'ancien nom du Metz Handball), de 1986 à 1995, où il a remporté 5 titres de champion de France avec les messines, puis en équipe de France féminine junior, avant d'entraîner l'équipe de France féminine de handball, de 1998 à 2013, remportant un premier titre de championnes du monde en 2003.

C'est une revanche pour Olivier Krumbholz, débarqué il y a 3 ans et rappelé l'année dernière, qui analyse cette victoire, sobrement :

C’est merveilleux... Elle sont restées lucides de bout en bout

et rajoute "Oui cest bien mais il y a des choses bien plus importantes dans le monde. Ce n'est qu'un jeu." Un second sacre pour le Lorrain, que Pascal Zuddas avait rencontré avant la demi face à la Suède.

 

 


6 messines parmi les 18

Quand on s'intéresse au handball féminin, on sait que le Metz Handball est LE club qui domine le hand français. Et on n'est pas chauvin, les stats parlent pour les messines. De 2007 à 2017, il ne manque que les trophées de 2010 et 2012 au palmarès. Donc forcément, quand le sélectionneur doit inscrire 18 noms pour composer son équipe, il regarde du côté du Metz Handball. 

Parmi elles, Orlane Kanor, 20 ans, qui vit sa première grande compétition avec les Bleues. Elle n'est pas seule puisque ses partenaires de club Grace Zaadi, Laura Flippes, Béatrice Edwige, Laurisa Landre et Manon Houette l’accompagnent. Mais le Metz Handball, c'est une institution, les meilleures joueuses qui y sont passées, notamment, Allison Pineau, la star brestoise, de 2009 à 2012, tout comme Camille Aiglon, de 2008 à 2010 ou encore Cléopatre Darleux, la gardienne Mulhousienne, de 2009-2011, et enfin, l'emblématique doudou, Amandine Leynaud, gardienne de Metz de 2004 à 2012, que Pascal Zuddas avait rencontré après la victoire contre le Monténégro.
 

 

En tout, ce sont donc 10 joueuses sur 18 qui ont porté le maillot du Metz Handball. 

Bravo à toutes.