Innovation : gagner des bitcoins en prenant sa douche, c'est désormais possible, on vous explique comment

Publié le Mis à jour le
Écrit par Séverine Dangin .

L'idée de la start-up messine Tresorio tombe à point nommé. En pleine crise énergétique, elle propose une solution de chauffage innovante qui recycle la chaleur numérique tout en produisant des cryptomonnaies.

Depuis sa création en 2016, Tresorio travaille à la sécurisation des cryptomonnaies et doit donc gérer de très puissants serveurs informatiques. Des datacenters qui consomment énormément d’électricité  et produisent énormément de chaleur. C'est en tentant de résoudre cette problématique qu'est née l'idée de cette solution innovante.  Accessible aux particuliers, ce chauffe-eau vient en complément d'une installation traditionnelle et peut rapporter entre 8 et 50 euros par jour sous forme de bitcoins.

"On a commencé par concevoir, avec Dalkia, une chaudière industrielle alimentée par la chaleur des serveurs informatiques", explique Jonathan Klein, président et co-fondateur de la start-up. "On a fait une première expérimentation au CHU de Mercy en 2018 qui a été un succès, une seconde en 2019 à l’usine Continental de Sarreguemines et on est sur le déploiement d’un HLM avec 48 logements chauffés par nos systèmes à Montluçon."

"Des douches froides pendant 3 semaines"

Parallèlement, la crise énergétique impacte toujours plus de français. Jonathan Klein est lui-même touché. "J’habite une passoire thermique en location, en périphérie de Metz, qui est chauffée au fuel. L’an dernier, j’ai du prendre des douches froides pendant trois semaines parce qu'à n’importe quel prix, je ne pouvais pas me faire livrer de fuel !"

Développer une solution pour les particuliers est alors devenu une évidence. L'équipe a mis au point "Minit": un chauffe eau d’appoint pour les particuliers qui se comporte exactement comme un chauffe eau électrique. "Sauf qu'au lieu d’avoir une résistance électrique qui chauffe, on a mis un peu plus de 300 puces à l’intérieur qui viennent travailler pour le réseau bitcoin et donc produisent de la chaleur. On la transforme en eau chaude stockée dans un petit ballon en dessous de la machine. Ainsi quand l’eau arrive dans la chaudière existante, elle est déjà chaude, donc il n'y a pas de consommation de fuel ou de gaz et au passage vous touchez des bitcoins."

Un gain estimé à 40 000 euros sur 5 ans

En effet, toutes les 10 minutes, de nouveaux bitcoins sont générés par un algorithme qui rétribue le travail des machines qui sont mises à disposition du réseau pour le sécuriser. C’est ce qui permet de créer les bitcoins depuis 2009.

Selon le fondateur de Tresorio, 12% des français seraient détenteurs de cryptomonnaie. La rétribution en bitcoins permettrait de rembourser au moins 80% de sa facture d’électricité et de générer un profit d’environ 40 000 euros au bout de 5 ans. Il faudra toutefois d'abord investir 15 000 euros dans l'achat d'un "Minit".

Pour l’instant, la start-up vise le marché européen, mais suscite déjà l’intérêt dans plusieurs pays comme les États-Unis, la Jordanie, ou l'Afrique.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité