Jets de pétards OL- FC Metz : sanction réduite en appel à 3 points avec sursis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean-Christophe Dupuis-Rémond
le gardien de l'Olympique Lyonnais, Anthony Lopez, est au sol au stade St Symphorien à Metz, après un jet de pétards le 3 décembre 2016.
le gardien de l'Olympique Lyonnais, Anthony Lopez, est au sol au stade St Symphorien à Metz, après un jet de pétards le 3 décembre 2016. © FTV

La sanction du FC Metz, après les jets de pétards sur le gardien lyonnais Anthony Lopes en décembre lors d'un match de Ligue 1, a été réduite en appel à trois points avec sursis, a annoncé la Fédération française de football vendredi 3 mars 2017.

MISE A JOUR : Le président du FC metz, Bernard Serin a tenu une conférence de presse ce vendredi 3 mars 2017 à 16h30 au club. Il a jugé satisfaisante la décision de la FFF.  Tout en évoquant la possibilité de faire appel. Il dispose de deux semaines pour prendre sa décision. Le président des Grenats a annoncé que la Tribune Est basse pourrait ouvrir le 18 mars à l'occasion du match Metz-Bastia. Un filet sera mis en place pour éviter les débordements. Enfin, le match Metz-OL se jouera le 5 avril à 19h. 



Trois points avec sursis, c'est finalement la sanction du FC Metz, après les jets de pétards sur le gardien lyonnais Anthony Lopes, le samedi 3 décembre 2016, lors du match de Ligue 1.

Une peine réduite annoncée par la Fédération française de football vendredi 3 mars 2017.

En première instance, le club lorrain, 15e de L1, s'était vu infliger un retrait de deux points ferme et un avec sursis. Le match Metz-Lyon, interrompu à cause de ces incidents le 3 décembre, est toujours à rejouer à huis clos.

durée de la vidéo: 00 min 42
Réaction Bernard Serin ©France 3 Lorraine


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.