Sans surprise, Laszlo Bölöni n'est plus l'entraîneur du FC Metz, annonce le club ce 4 juillet 2024. Le technicien roumain était arrivé en juin 2022. Il paye des résultats catastrophiques et la descente des grenats en Ligue 2.

Toute cette saison, il a sauvé sa tête à la tête du FC Metz malgré des statistiques épouvantables : 21 défaites, 5 nuls et seulement 8 victoires au cours des 34 matchs disputés lors de cette saison 2023-24 en Ligue 1. Ces chiffres ont longtemps suscité des questions parmi les observateurs et les journalistes spécialisés mais à chaque fois, Laszlo Bölöni a fait usage de pirouettes, de mépris, d'agacement et d'agressivité. Suffisant pour tenir mais pas pour se maintenir. Un miracle face aux verts de Saint-Etienne en match de barrage et après prolongation n'a pas eu lieu et voici les grenats condamnés à évoluer en Ligue 2 pour cette saison 2024-2025. "Essayons de digérer et on verra dans deux ou trois jours" avait déclaré l'entraîneur roumain en conférence de presse d'après match. Se savait-il condamné ? Sans doute. En vieux briscard, Laszlo Bölöni a négocié jusqu'au bout une indemnité de départ car il lui restait un an de contrat à honorer. Il n'a pas démissionné. 

Le FC Metz a donc pris la décision de se séparer de Laszlo Bölöni. Dans un communiqué de presse publié ce 4 juillet juin 2024, le club est on ne peut plus sobre "À l’aube de la saison 2024-2025, le FC Metz acte le départ de Laszlo Bölöni. Après deux années sur le banc du club à la Croix de Lorraine, le natif de Târgu Mures quitte les bords de la Moselle. En deux saisons en tant qu’entraîneur, Laszlo Bölöni aura connu une montée en Ligue 1, à l’issue de la saison 2022-2023, puis une relégation à l’étage inférieur en 2023-2024".

Ironie de la situation, László Bölöni avait été choisi en juin 2022 pour remplacer Frédéric Antonetti au moment où le club est relégué en Ligue 2. L'entraîneur connaît une fin de carrière très difficile car avant d'arriver en Moselle, il avait été licencié par le club grec du Panathinaikos.

Selon L’Équipe, trois noms circulaient pour succéder à Laszlo Bölöni après l'abandon de la piste de l'ex-coach du Red Star Habib Beye qui lorgne vers la Ligue 1. Une short-list a évoqué l’entraîneur des U19 nationaux du Paris Saint-Germain, Zoumana Camara, le sélectionneur de l’équipe nationale du Mali, Éric Chelle ou encore de l’ex-tacticien de l’EA Guingamp, Stéphane Dumont. C'est finalement Stéphane Le Mignan (ex-Concarneau) que les grenats ont choisi comme 47ᵉ entraîneur de l'histoire du club.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité