Metz : le projet métropolitain entre en action pour une durée de 100 jours

Programme des 100 jours du projet métropolitain / © Guillaume Robin / France 3 Lorraine
Programme des 100 jours du projet métropolitain / © Guillaume Robin / France 3 Lorraine

A partir du 30 janvier 2019, le projet métropolitain s’articulera autour de trois grandes ambitions pour développer l’attractivité et la qualité du territoire dans un délai de 100 jours. L'objectif est de mettre en lumière ce que l'ensemble des acteurs de la Métropole savent faire.
 

Par Rayene Boumerdas

Ce projet métropolitain qui fait l’objet de discussions depuis octobre 2017, a réuni l’ensemble des élus des 44 communes, des chercheurs, des chefs d’entreprise, des citoyens et bien d’autres afin qu’ils se mobilisent autour d’une stratégie commune.

Nous avons la volonté de mettre en avant le territoire sur les 100 jours qui suivent

assure Jean-luc Bohn, président de Metz Métropole.
 

L’idée est de créer une dynamique entre la métropole et sa population, de s’appuyer sur les forces vives locales et de s’inscrire dans une dimension sociale et sociétale.

100 jours est le nombre choisi par Metz Métropole pour valoriser les différents acteurs économiques, associatifs du territoire, et montrer leurs savoir-faire pour que chacun puisse trouver sa place dans l’espace public.
C’est donc une volonté de monter un projet commun partagé, de mettre en valeur la métropole et l’ensemble des acteurs.

Dans une période où il est important que nos concitoyens puissent participer au grand débat, c’est notre manière à nous d’y contribuer

affirme le président de Metz Métropole.
 

A quoi sert une métropole ?

Depuis le 1er janvier 2018, la ville de Metz fait partie des 22 grandes métropoles françaises. Elle est au même rang que Nancy ou Strasbourg dans la région Grand-Est.
Le statut de Métropole est important : il sert à montrer la force territoriale, à attirer de nouveaux investisseurs afin de construire de nouveaux projets.
Pour les citoyens, de plus grands moyens sont mis en place. Il est possible de contractualiser directement avec la région et avec l’Etat.

Trois grandes ambitions ont vu le jour

Ces ambitions stratégiques seront déclinées en dix chantiers prioritaires. Derrière chaque chantier, plusieurs projets vont être mis en place.
Volontairement choisi, le terme "chantier" signifie que derrière chaque problématique il y a une solution.

La Métropole des liaisons européennes : première grande ambition, elle a pour but d’organiser la rencontre entre les territoires et de s’ouvrir à nos voisins transfrontaliers avec des offres voyageurs ou encore des partenariats universitaires.

La Métropole de l’écologie urbaine et humaine : cette deuxième ambition s’intéressera à l’agriculture urbaine, à l’adaptation au changement climatique ou encore à la valorisation des paysages et des territoires.

Enfin, la troisième ambition, la Métropole Art et Tech aura pour objectif de stimuler la créativité, de mettre en action des projets dans le domaine de la culture, de l’art et des technologies

C’est lorsque l’art et la technique se mêlent pour créer de nouvelles innovations 

ajoute Béatrice Agamennone, Vice-présidente de Metz Métropole.

Ce projet métropolitain est donc une valorisation du territoire, une ambition de montrer les ressources que possède la Métropole de Metz.

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus