Metz : les réponses de Geneviève Darrieussecq sur l'avenir de l'hôpital militaire Legouest

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, était à Metz, lundi 10 février, pour répondre aux craintes sur l'avenir de l'hôpital militaire Legouest. / © Fabrice Rosaci. France 3 Lorraine
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, était à Metz, lundi 10 février, pour répondre aux craintes sur l'avenir de l'hôpital militaire Legouest. / © Fabrice Rosaci. France 3 Lorraine

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, s'est rendue ce lundi 10 février 2020 à Metz pour visiter l’Hôpital d’Instruction des Armées Legouest et répondre aux craintes sur son avenir.
 

Par Thierry Pernin

La secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées a visité ce lundi 10 février à Metz, l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Legouest pour rencontrer le personnel, les élus, les organisations syndicales et tenter de les rassurer sur l’avenir de l'établissement.

Elle a fait le déplacement pour échanger avec tous les partenaires: l’Agence Régionale de Santé, le CHR Metz-Thionville et le service des Armées. La lettre de la ministre des Armées, révélée en décembre dernier, a bien sûr fait l'objet de ces échanges.

Le courrier de la ministre des Armées, Florence Parly, était un courrier à usage interne qui retraçait surtout quels étaient les besoins des armées.
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées

Pour la secrétaire d’Etat, l’hôpital Legouest est un établissement "cher au ministère des Armées, un hôpital qui continue à offrir des services importants à la population de Metz et des environs et qui doit continuer à offrir ces services". La fermeture du service des urgences, qui cristallise les réactions, est revenue dans les discussions.

Il ne fermera pas du tout à mon avis, mais quelle doit-être sa vocation, son évolution? Tout cela est à travailler!
Geneviève Darrieussecq

Ce travail va démarrer dans les semaines à venir, mais Geneviève Darrieussecq a précisé que les services de consultation, de rééducation et de réadaptation fonctionnelle et un service de psychiatrie vont demeurer. Le reste devra "s’adapter"...
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus