Présidentielle 2022. Emmanuel Macron réélu président de la République, les réactions en Lorraine

Publié le Mis à jour le

Dès l'annonce de la victoire du président de la République sortant face à Marine Le Pen, dimanche 24 avril, plusieurs voix politiques de Lorraine et au Luxembourg ont fait part de leur réaction. Grosdidier, Klein ou encore Xavier Bettel soulignent le score de l'extrême-droite, le nécessaire rôle du Parlement et la force de l'idée européenne.

Plusieurs voix politiques de Lorraine ont fait part de leur réaction à la réélection du président de la République sortant et candidat La République en Marche, Emmanuel Macron, face à Marine Le Pen, dimanche 24 avril 2022.

  • François Grosdidier, maire de Metz et de l'Eurométropole, l'a fait par communiqué, et s'inquiète du score de la candidate du Rassemblement National:

"Je suis soulagé par la victoire d’Emmanuel Macron sur Marine Le Pen. Avant-hier, j’entendais les Ukrainiens nous supplier de ne pas élire "la copine de Poutine".
Mais Marine Le Pen améliore son score de 8 %, la moitié du chemin vers la majorité absolue. La fracture s’est considérablement accrue entre les citoyens et le pouvoir, jetant le doute sur la République et l’Union Européenne. 
Le second quinquennat du Président Macron doit être différent du premier. Il doit être plus proches des citoyens et des collectivités locales, rompre avec le centralisme technocratique et toute forme d’arrogance, jouer le jeu de de la démocratie parlementaire (...)"

  • Même méthode pour la députée européenne (LC) Nathalie Colin Oesterlé qui, elle, souhaite le renforcement du rôle du Parlement :

"Je félicite Emmanuel Macron réélu ce soir Président de la République. Les Français ont rejeté la candidate d’extrême droite dont la victoire aurait plongé notre pays dans le chaos. La défaite de l’extrême droite, c'est aussi la victoire de l'Europe face au repli nationaliste. (...) Le Président élu devra impérativement tenir compte d’un pays fracturé. Nous, élus locaux, avons souvent entendu nos concitoyens se plaindre de la déconnexion du pouvoir avec la réalité de leur quotidien. (...) Dans une démocratie, le Parlement doit être la courroie de transmission entre les citoyens et le pouvoir. (...) Le Parlement actuel n’a pas joué son rôle sous le premier quinquennat. Il est nécessaire d’en changer pour redonner à nos concitoyens confiance en nos institutions, pour investir dans notre jeunesse et pour protéger les plus vulnérables."

  • Xavier Bettel, Premier ministre du Luxembourg se félicite, sur Twitter, de la réélection "d'un collègue et ami qui défend nos valeurs démocratiques et notre projet européen".

"Je salue la réélection d'Emmanuel Macron. C'est une victoire de la République, une victoire importante. Un socle sur lequel aujourd'hui peut se bâtir l'avenir de notre pays, sauvegarder les valeurs républicaines, la démocratie, l'Europe. C'était le devoir que nous devions accomplir ensemble aujourd'hui."

  • Christophe Choserot (LREM), maire de Maxéville, président du groupe Centristes et Territoires à la Région Grand Est et soutien d'Emmanuel Macron salue sa victoire :

"Nous avons une immense responsabilité pour rassembler le pays et de répondre aux urgences des français. (...) Je remercie ceux qui n’ont pas fait ce choix au premier tour et qu’avec responsabilité ils ont fait le choix de la République, de la France et de l'Europe."

  • Dominique Bilde, députée européenne (RN), salue de son côté, sur Twitter, "une campagne exceptionnelle" :

"Malgré une hystérie médiatique de tout instant, nous avons gagné la bataille des idées." et donne rendez-vous aux électeurs en juin pour les élections législatives.

Vous pouvez retrouver l'ensemble des résultats de cette élection présidentielle dans le Grand Est en cliquant sur ce lien.