Rembobinons : le centre Saint-Jacques à Metz, à l'époque de sa grandeur

Le centre Saint-Jacques donne sur son côté ouest sur la place Saint-Jacques, dans l'hyper-centre de Metz (Moselle). / © Rayane Benmokrane. France 3 Lorraine
Le centre Saint-Jacques donne sur son côté ouest sur la place Saint-Jacques, dans l'hyper-centre de Metz (Moselle). / © Rayane Benmokrane. France 3 Lorraine

En cette mi-novembre 2019, nos documentalistes vous proposent un retour en images sur le centre commercial et de loisirs "Saint-Jacques" installé sur plusieurs niveaux dans l'hyper-centre de Metz. De sa construction en 1973 à aujourd'hui, des images puisées dans nos archives déposées à l'INA.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Tous les Mosellans -et nombre de leurs voisins- connaissent le nom de l'enseigne.
Nos documentalistes vous proposent de découvrir ou redécouvrir dans la vidéo ci-dessous, le centre Saint-Jacques de Metz avec nos images d'archives conservées par l'Institut National de l'audiovisuel (INA).

Après 18 mois de travaux, le nouveau visage de l'hyper-centre de Metz s'est dévoilé au public en novembre 1976. Avec en invité d'honneur le président Valéry Giscard d'Estaing, fraîchement élu, et en visite officielle dans la ville du jeune maire Jean-Marie Rausch.
Depuis cette date, le centre Saint-Jacques est au cœur de la ville et, avec des hauts et des bas, dans le cœur des messins. Un engouement qui s'est d'ailleurs vérifié au-delà du bassin de vie initial. Dans les années 80, on venait même de Verdun pour y faire ses courses les plus importantes.

Rénovation et révolution urbaine

Oublié l'îlot Saint-Jacques, aux ruelles étroites et tortueuses et aux parkings sauvages dans des friches abandonnées. Car le projet a pris son temps pour émerger depuis son idée initiale évoquée dès 1960. C'était sans compter les atermoiements politiques, les enjeux financiers et les revendications des défenseurs du patrimoine.

Mais la révolution urbaine est en marche, c'est le sens de l'histoire d'alors et au final rien ne l'a arrêté.
C’est donc en 1976 que le nouveau cœur de ville commercial et culturel de Metz se découvre sur neufs niveaux, depuis les trois parkings en sous-sol jusqu'aux larges espaces piétonniers en surface. Le tout accessible par ascenseurs et escalators, ces derniers inspirant aux plus anciens des clients une frayeur vite balayée par la ferveur de la découverte.

Près de 80 commerces viennent désormais compléter l'offre commerciale de l'hyper-centre de la capitale mosellane. Mais on trouve également au cœur du centre Saint-Jacques une Fnac (relais), un hypermarché, une piscine, un hôtel, des cinémas, une centaine de logements, plusieurs milliers de mètres carrés de bureaux, un commissariat de police et une garderie d'enfants.
Le résultat est d'autant plus original qu'il n'est pas l'œuvre d'une grande structure commerciale mais d'un regroupement de 80 commerçants locaux réunis dans un Groupement d'intérêt économique (GIE). Ils annoncent "la version moderne du centre commercial humanisé".

C'est la grande surface des petits commerces.
- Journal L'Aurore, 17/11/1976

Des hauts et des bas

L'engouement est là mais la réalité commerciale va progressivement le museler. Dix ans après l'ouverture, les cinémas ont disparu et l'hypermarché ferme ses portes. Il faut rénover, repenser, trouver de nouveaux commerces.
C'est chose faite en 1990. Le nouveau Saint-Jacques accueille désormais 120 boutiques.
L'entrée du centre Saint-Jacques de Metz (Moselle) en 1996, 20 ans après son ouverture. / © INA/France 3 Lorraine
L'entrée du centre Saint-Jacques de Metz (Moselle) en 1996, 20 ans après son ouverture. / © INA/France 3 Lorraine
Ainsi va la vie de ces centres commerciaux de cœur de ville, en proie, comme les petites et grands enseignantes des rues commerçantes alentours aux coups de butoir des zones commerciales extérieures, souvent plus faciles d'accès. Le développement de ces nouvelles zones d'attractions commerciales et de loisirs autour de Metz ont progressivement impacté l'intérêt d'une visite en hyper-centre. Le public est toujours là mais les clients consomment moins. Une situation amplifiée désormais par l'importance du commerce électronique.

Internet sonnera-t-il le glas du Centre Saint Jacques et consorts?
Réponse dans les années à venir.
Rembobinons : le centre Saint-Jacques à Metz, à l'époque de sa grandeur

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus