Rencontres amoureuses à l'approche des fêtes de fin d’année, une demande en hausse dans les agences matrimoniales

En 20 ans, Valérie Honoré a fait se rencontrer des centaines de couples. À l’approche des fêtes de fin d’année, la demande est en hausse dans son agence matrimoniale à Metz (Moselle) et Strasbourg (Bas-Rhin). Le désir de vivre une relation amoureuse est souvent exacerbé pendant cette période de l’année.

La recherche de l’âme sœur explose à l’approche des fêtes de fin d’année. À l’heure où les sites de rencontre pullulent, les agences matrimoniales tirent toujours leur épingle du jeu. Voilà maintenant vingt ans que Valérie Honoré s’est lancée dans l’aventure de l’amour avec son agence pour “rencontres sérieuses” Valérie H. à Metz (Moselle) et Strasbourg (Bas-Rhin).

Les fêtes de fin d’année, une période fatidique pour les célibataires

Médecins, ingénieurs, directeurs d’entreprise, employés... sa clientèle est très diversifiée. Pour garantir une approche personnalisée à chacun de ses adhérents, Valérie est leur seule interlocutrice. Avec des centaines de couples et de mariages au compteur de son agence de “rencontres sérieuses”, elle est une vraie machine à créer l’amour. “Je ne tiens pas de statistiques mais sur 10 personnes que je reçois, je dirais qu'entre 6 et 7 d’entre elles rencontrent quelqu’un grâce à moi. Actuellement, ma plus jeune adhérente a 28 ans et la plus âgée a 82 ans, j’ai même eu une personne de 87 ans qui faisait encore du ski”, se réjouit Valérie Honoré.

À l’approche de Noël, certaines personnes se sentent seules, c’est un moment particulièrement lourd lorsqu’on est célibataire

Valérie Honoré, conseillère matrimoniale à Metz

Rares sont les personnes qui rêvent de passer Noël et le Nouvel An seules, ou en célibataires. Dans ce contexte, de plus en plus de personnes sautent le pas et poussent la porte d’une agence matrimoniale. “À l’approche de Noël, certaines personnes se sentent seules, c’est un moment particulièrement lourd lorsqu’on est célibataire. Les fêtes de fin d’année, la Saint-Valentin et les vacances sont souvent des moments clés durant lesquels les gens ont une prise de conscience et se décident à rencontrer quelqu’un”, constate cette professionnelle de l’amour.

Bons baisers de Tenerife

Des belles histoires qui se créent entre deux personnes, Valérie Honoré en a à revendre. La preuve, avec Simone et Gérard, 147 ans à eux deux. Les deux mosellans se connaissent depuis un an grâce à Valérie Honoré et ne se lâchent déjà plus. “Nous nous sommes rencontrés le 3 septembre 2021 grâce à Valérie et on a déjà beaucoup de projets ensemble”, raconte Gérard, 74 ans. 

Nous sommes en vacances à Tenerife pour passer l’hiver au soleil en amoureux et économiser les factures de chauffage

Simone, jeune amoureuse lorraine de 73 ans

Aujourd’hui, les jeunes amoureux vivent ensemble depuis plusieurs mois. Le jeune couple passe même l’hiver dans les îles Canaries, à Tenerife. Au programme depuis octobre, six mois de farniente jusqu’en mars 2023. Entre visites, repas en terrasse et balades à la plage, les deux retraités sont ravis. “Nous sommes en vacances à Tenerife pour passer l’hiver au soleil en amoureux et économiser les factures de chauffage”, ironise Simone, 73 ans.

Loin des rencontres 2.0

L’activité de Valérie Honoré n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Elle a connu des passages à vide au début des années 2000, avec l’arrivée des sites de rencontre. Pourtant, depuis cinq ans, la demande est en hausse. Exit les mastodontes de la rencontre tels que Tinder, Adopteunmec, Meetic, Bumble, Happn, pour ne citer qu’eux. “Les gens sont lassés des sites et applications de rencontre car c’est un peu la jungle. Ici on ne fait pas son marché, c’est une personne que l’on va découvrir et pas un produit. En général, les gens veulent rencontrer des personnes saines et équilibrées, juste des personnes normales en somme”, soutient la conseillère matrimoniale.

Sur internet, les gens recherchent plutôt la compagnie d’un soir et c’est moins sécurisé, on ne sait pas toujours qui on rencontre

Charlotte, jeune fiancée messine de 60 ans

Charlotte et François se connaissent depuis maintenant un an par le biais de Valérie Honoré. Très vite, ces Messins d'une soixantaine d'années se sont fiancés et leur mariage est prévu pour bientôt. “Jamais mon fiancé et moi n'avions imaginé une si belle rencontre ! Ça se passe bien depuis le premier jour, nous avons les mêmes attentes, c’est mon miroir. Sur internet, les gens recherchent plutôt la compagnie d’un soir et c’est moins sécurisé, on ne sait pas toujours qui on rencontre”, raconte Charlotte, 60 ans.

Dans l’idéal, on cherche tous quelqu’un qui habite dans un rayon de 10 kilomètres de chez soi, qui n’a pas d’enfants, qui est d’allure sportive et qui a les mêmes activités ou centres d’intérêt

Valérie Honoré, conseillère matrimoniale à Metz

Mais au risque de vous décevoir, l’amour ne rentre pas forcément dans des cases et la personne parfaite n’existe que dans les films à l’eau de rose. “Dans l’idéal, on cherche tous quelqu’un qui habite dans un rayon de 10 kilomètres de chez soi, qui n’a pas d’enfants, qui est d’allure sportive et qui a les mêmes activités ou centres d’intérêt. Pourtant, ce sera peut-être l’étincelle avec quelqu’un qui a un enfant et qui habite à 50 kilomètres”, assure Valérie Honoré. “Récemment j’ai refusé d’accompagner un homme de 60 ans qui est venu me voir en disant qu’il voulait une femme d’une quarantaine d’années maximum. À la place, je lui ai proposé de rencontrer une femme de 80 ans, pour lui montrer que les choses ne vont pas que dans un sens”, renchérit la pro des rencontres sérieuses.

Pas de photo avant la rencontre !

Ici, pas de photo avant la rencontre… alors l’amour est-il vraiment aveugle ? Pas tout à fait, car pour créer un couple harmonieux, Valérie prend en compte le milieu socioculturel, l’âge, le physique et les centres d’intérêt de ses adhérents. “Je ne montre pas de photos avant la rencontre, même si j'essaye de tenir compte des critères de chacun et de ne pas imposer à une dame qui préfère les grands, quelqu’un qui fait 30 centimètres de moins qu’elle”, s’amuse Valérie Honoré.

Parfois, on rencontre des gens et l’alchimie est inexplicable, le dernier couple en date aurait pu ne jamais exister si j'avais montré une photographie en amont

Valérie Honoré, conseillère matrimoniale à Metz

La professionnelle de l’amour l’assure, elle n’est pas magicienne et fonctionne surtout au feeling pour organiser une rencontre entre deux personnes. “Parfois, on rencontre des gens et l’alchimie est inexplicable, le dernier couple en date aurait pu ne jamais exister si j'avais montré une photographie en amont. La personne n’aurait pas forcément été séduite mais c’est le charme de l’autre et ce qu’il dégage en réalité qui lui a plu dès la première rencontre, depuis ces deux personnes sont en couple”, sourit la conseillère matrimoniale.

Pour continuer de réchauffer les cœurs solitaires, Valérie Honoré va maintenant ouvrir une nouvelle agence matrimoniale Valérie H. dans le Haut-Rhin, dans la région des Trois Frontières.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité