VIDEO. Découvrez le Régiolis, le nouveau TER qui circulera entre la France et l'Allemagne

durée de la vidéo : 00h01mn44s
Le nouveau train Ter transfrontalier, Régiolis ©France Télévisions

Un train Express Régional moins polluant. Voici le TER Régiolis. Il va renforcer les échanges entre la France et l'Allemagne. Sa particularité, il est à la fois thermique et électrique. Objectif : s'adapter aux enjeux climatiques de demain.

Il y en avait un seul dans la gare de Trèves en Allemagne ce lundi 11 septembre 2023 pour sa présentation. Mais d'ici la fin de l'année 2024, trente Régiolis circuleront entre la France et l'Allemagne, entre la région Grand Est et trois länder d'outre-rhin (Sarre, Bade-Wurtemberg et Rhénanie-Palatinat). C'est la promesse de la Région Grand Est. "Des relations quotidiennes entre nos deux pays impliquent qu'on investisse pour avoir des transports toujours plus fonctionnels pratiques, confortables et sans rupture de charge" explique Franck Leroy, le Président de la Région Grand Est, au micro de France 3 Lorraine, "on n'est pas obligé de s'arrêter à la frontière pour changer de train et passer sur un train français ou allemand. Tout cela va nous permettre, sur sept lignes transfrontalières, d'offrir un service de bien meilleure qualité à l'ensemble des femmes et des hommes qui tous les jours sont amenés à circuler entre nos villes."

Ce train, c'est celui que nous voulons avec la neutralité carbone

Malu Dreyer, ministre-président de Rhénanie-Palatinat

Régiolis, c'est donc un TER nouvelle génération. Sa particularité, selon Marc Ehret, directeur du site CA de Reichshoffen en Alsace, où est produit le Régiolis, "c'est de gérer les systèmes de signalisation et les systèmes de tension qui sont différents entre les deux pays. Ce train est capable de les intégrer."

Le Régiolis est un train bimode, à la fois thermique et électrique. "Ce train, c'est celui que nous voulons avec la neutralité carbone" explique Malu Dreyer, ministre-président de Rhénanie-Palatinat, "la circulation sera électrique".

Le coût d'investissement pour la région Grand Est est de 376 millions d'euros pour les trente rames de 200 places chacune.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité