Cet article date de plus de 6 ans

Municipales à Thionville : la bataille de l'entre-deux-tours

Anne Grommerch et Bertrand Mertz bataillent pour récupérer le fauteuil de maire à Thionville lors des élections municipales partielles. Dans l'entre-deux-tours, entre chasse aux abstentionnistes et continuité de l'action politique, chacun a sa stratégie.
Anne Grommerch part avec un peu d'avance, mais Bertrand Mertz entend bien la doubler par la gauche. Pour les élections municipales partielles organisées à Thionville suite à l'annulation de l'élection de la candidate des Républicains, l'enjeu est important. Chacun espère récupérer le fauteuil de maire. Surtout, les deux candidats ont, tout à tour, été maires. Bertrand Mertz de 2008 à 2014, Anne Grommerch de 2014 à avril 2015.

Dans l'entre-deux-tours, la candidate et députée des Républicains mise sur la continuité de son action. Contrairement à Bertrand Mertz qui part à la chasse aux abstentionnistes, elle peut se permettre une certaine tranquillité. Au premier tour, elle compte 700 voix d'écart avec son opposant.

En 2014, elle s'était adjugée le poste de maire malgré une triangulaire avec le Front national mené par Hervé Hoff (éliminé au 1er tour pour ces élections partielles) et moins de 300 voix d'avance sur le PS. Bertrand Mertz lui, peut toujours arguer qu'il avait renversé Jean-Marie Demange en 2008, en remontant un retard de près de 800 voix. Verdict dimanche 21 juin 2015 vers 20h.


Le reportage de Jean-Christophe Panek et Alain Blanquet :

durée de la vidéo: 01 min 24
Municipales à Thionville, la bataille de l'entre-deux-tours

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections