VIDEO. À 17 ans, cet adolescent engagé publie un deuxième livre pour défendre le vivant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Malika Boudiba .
durée de la vidéo : 02min 00
C'est le second ouvrage du jeune Victor Noël. "Sur le chemin du vivant", Carnet de route d’un jeune naturaliste engagé. ©France Télévisions

Victor Noël, un jeune Mosellan âgé de 17 ans, publie un second ouvrage "Les chemins du vivant, carnet de route d’un jeune naturaliste engagé." (éditions Delachaux et Niestlé)

"Aujourd’hui, en cette journée d’été, je pars sur les chemins du vivant. Ces chemins, nous les empruntons continuellement sans pour autant nous en rendre compte. À chaque instant du quotidien, le vivant est sous nos yeux, les espèces nous entourent. L’observation, l’attention nous révèlent que nous ne sommes pas seuls à habiter le monde ". Ainsi débute l’ouvrage "Sur les chemins du vivant" de Victor Noël  (éditions Delachaux et Niestlé). 

Il faut dire que Victor Noël, qui a aujourd’hui 17 ans, est un habitué des promenades sur ces sentiers du vivant. D’abord dans son jardin, tout petit, il a observé et découvert qu’il n’y était pas seul, ensuite au bord des rivières et des étangs pas très loin de chez lui, en Moselle, il a accompagné des membres de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux).

Dans cet ouvrage et c’est déjà le deuxième de Victor Noël, il chemine de l’observation des libellules aux trottoirs des villes. Il nous bouscule avec ses questions. Il nous invite à la contemplation tout en nous interrogeant sur notre rapport à la planète et à tous ceux qui la peuplent : humains, animaux, végétaux. 

On s'inscrit dans une posture biaisée dominatrice condescendante, vis-à-vis des autres espèces

Victor Noël, auteur

Victor Noël explique : "L'objectif est de montrer que nous ne sommes pas seuls à habiter le monde. J’invite à apporter une attention à chaque instant au vivant, à chaque instant du quotidien, mais aussi à questionner notre société en permanence. On s'inscrit dans une posture biaisée dominatrice condescendante, vis-à-vis des autres espèces. Le livre est un appel à repenser nos liens avec le vivant, à sortir d'une vision anthropocentrique et à ouvrir notre spectre de la considération".

Victor Noël, va plus loin dans sa réflexion. À 17 ans, il questionne aussi la surconsommation. Il écrit dans l'ouvrage : "Je reprends ma route. Je souhaite rejoindre un rassemblement contre l’implantation d'Amazon dans un village voisin. Mon engagement a évolué ces trois dernières années. Si, au départ, je me focalisais sur la défense des espèces animales ou sur ce qu’on appelle communément la protection de la nature, je m’intéresse à présent également aux luttes qui répondent à des enjeux plus globaux. J’ai compris que défendre le vivant, c’est aussi lutter contre un système économique. Un système plaçant le profit financier avant le vivant et la santé humaine. Amazon en est le paroxysme".

Je suis allée sur place rencontrer Victor pour dessiner les arbres qui sont autour de chez lui et aussi pour m'inspirer des différents paysages.

Sophie Bataille, aquarelliste naturaliste

L’ouvrage est joliment illustré par Sophie Bataille, qui est aquarelliste naturaliste et grande voyageuse. Elle raconte : "Pour ce projet, je suis allée sur place rencontrer Victor pour dessiner les arbres qui sont autour de chez lui et aussi pour m'inspirer des différents paysages. C'est le support de sa balade et de sa découverte qui sert à raconter ce qu'il a besoin d'exprimer : son émerveillement et sa révolte. C’est aussi un travail naturaliste autour des animaux".

Victor Noël avait déjà publié en 2020 : "Je rêve d’un monde…" (éditions Delachaux et Niestlé). Cette fois encore, il nous dit : "ouvrons grand nos yeux sur le monde". À l’heure du changement climatique, des mégas feux, des tornades, des inondations, dont les scientifiques nous confirment qu’ils seront de plus en plus nombreux et de plus en plus violents, Victor Noël poursuit son engagement citoyen pour tenter d’éclairer le chemin vers la prise de conscience.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité