Municipales 2020 : doit-il y avoir un second tour ?

Le vote, un droit et un devoir. / © Jean-Pierre Petitcolas. France 3 Lorraine
Le vote, un droit et un devoir. / © Jean-Pierre Petitcolas. France 3 Lorraine

Un premier tour chamboulé et une question en suspend. L'ampleur de la crise du coronavirus va t-elle avoir raison du second tour des municipales ? Pour l'instant, pas de réponse du gouvernement qui va consulter avant de prendre une décision. Les candidats eux ont déjà leur idée.

Par Jean-Christophe Panek

"La décision sera prise demain ou au pire mardi par le gouvernement» selon François Laval, directeur de Sciences Po Nancy. "Juridiquement, le second tour doit avoir lieu, sept jours après le premier ! Et cette abstention record du 1er tour pose la légitimité du scrutin des municipales."
 
Municipales 2020 à Nancy :"Le 1er ministre a affolé la population"
Directeur du campus Franco-allemand de Sciences po paris à Nancy, François Laval estime que "cette abstention record au 1er tour pose la légitimité du scrutin des municipales". - France 3 Lorraine

"Il faut arrêter les polémiques stériles, il y a les textes et le contexte. Le texte dit que dans les sept jours qui suivent le premier tour des municipales doit se tenir le second tour !" explique Laurent Garcia, député apparenté Modem et candidat à la mairie de Laxou. "Aujourd’hui, les élections se sont tenues même si on peut considérer qu'elles se sont déroulées de façon atypique" explique t-il, "laissons le gouvernement décider en fonction de ce que les scientifiques auront dit."

Annuler les élections, "c'est très complexe" ajoute Jean-François Husson, sénateur de Meurthe-et-Moselle et par ailleurs colistier de Laurent Hénart à Nancy. "Ce n'est pas encore tranché... Il faut faire preuve de discipline comme l'a dit le Premier ministre et être attentif à ce que disent les scientifiques et les spécialistes de la communauté médicale. La gravité de la situation doit l'emporter sur toutes les autres considérations"

Ce serait incompréhensible d'annuler ces élections
- Samuel Hazard (Réélu à Verdun)

Invité sur France 3 Lorraine, Samuel Hazard (DVG), réélu à Verdun avec près de 90% des suffrages a déclaré que "ces élections étaient organisées démocratiquement et je ne vois pas pourquoi elles seraient invalidées, malgré le contexte sanitaire difficile ! Ce serait incompréhensible d'annuler ces élections."
 
Municipales à Verdun : "je ne vois pas pourquoi l'élection serait invalidée"
Réélu dès le 1er tour, le maire (liste DVG) de verdun Samuel Hazard s'exprime sur un éventuel report des élections municipales. - France 3 Lorraine

Pour Mathieu Klein (DVG), arrivé en tête à Nancy, la décision d'annuler ou non le scrutin revient au gouvernement et il faudra s'y tenir : "Quand j’ai pris connaissance du passage au stade 3, j’en ai discuté avec de nombreux maires et on s’est posé une question : que faut-il faire ?" explique Mathieu Klein, "si la santé et les risques sont encore plus importants demain, il faut savoir prendre ses responsabilités. Les décisions prises par le gouvernement l’ont été sur la base d’expertises claires. C’est ce que nous a dit le président de la République. La sécurité du scrutin pouvait être assurée. Je serai attentif à ce que ces décisions soient prises en toute transparence."

Même position pour Laurent Hénart, le maire de Nancy qui a déclaré sur France 3 Lorraine "que la décision incombe au gouvernement. S'il décide de maintenir ce second tour, je ferai en sorte, en tant que maire de Nancy, que les bureaux de vote soient opérationnels, dans les mêmes conditions de sécurité que celles que nous avons pu garantir pour ce premier tour. A L’inverse, si le gouvernement  doit prendre de nouvelles mesures de confinement et décaler ce second tour, je ferai ce que je fais depuis trois semaines : mettre en œuvre des mesures de prévention."

Le ministre de la santé, Olivier Véran, a annoncé que les experts seront sondés "sans doute mardi" sur l’opportunité de maintenir le second tour.
 

Sur le même sujet

Les + Lus