Nancy : le plein de manifestations avant le passage en zone rouge

Alors que le nombre de cas de Covid 19 ne cesse d'augmenter dans le département de Meurthe-et-Moselle, la ville de Nancy propose deux jours d'animations festives. Situation paradoxale alors le préfet envisage la limitation des événements publics ou privés.
 

 Mathieu Klein, le nouveau maire PS de la ville (au centre), Bertrand Masson, son adjoint à la culture et Marie-Madeleine Rigopoulos, commissaire générale du Livre sur la Place, à l'occasion de la présentation de l'édition 2020 du Livre sur la place, jeudi 16 juillet à Nancy.
Mathieu Klein, le nouveau maire PS de la ville (au centre), Bertrand Masson, son adjoint à la culture et Marie-Madeleine Rigopoulos, commissaire générale du Livre sur la Place, à l'occasion de la présentation de l'édition 2020 du Livre sur la place, jeudi 16 juillet à Nancy. © Laurence Duvoid. France Télévisions
Un centre-ville sans voiture, ce samedi et dimanche, le week-end de clôture du Livre sur la Place, les Journées Européennes du Patrimoine... On a parfois du mal à s'y retrouver quand on sait que mercredi 16 septembre 2020, le préfet Arnaud Cochet a annoncé sur France Bleu que la Meurthe-et-Moselle pourrait passer dès dimanche soir en Zone de circulation active (ZCA) du coronavirus.

Qui plus est, samedi et dimanche, le centre-ville sera sans voiture dans un périmètre délimité. "En observant le désert", le jardin éphémère de la Place Stanislas continuera d'attirer du monde. De leurs côtés, les commerçants font leur grand déballage. Samedi, c’est la première édition des puces gourmandes avec dégustation de produits du terroir, antiquités, livres… Enfin, pendant deux jours, les mobilités douces sont à l’honneur. Tout ça dans un contexte très particulier : la reprise épidémique.

Alors que "la circulation virale continue sa progression entraînant une nette dégradation de la situation", avertissait jeudi Santé publique France et que "l’ensemble des indicateurs de suivi de l’épidémie de COVID-19 est en nette augmentation", la Ville de Nancy affirme avoir pris en compte ce paramètre pour son "beau week-end".

Il n'implique pas une annulation de tous les événements publics, mais vient marquer une situation de vigilance particulière.

"Sur l'espace public concerné par le "Beau Week-end", le port du masque est obligatoire depuis plusieurs semaines déjà et a été étendu le 7 septembre par la Préfecture de Meurthe-et-Moselle sur demande du Maire", nous informe la mairie. "Cette mesure, plutôt bien respectée par la grande majorité des passants, contribue à limiter la circulation du virus."

Le public ne devrait donc pas radicalement changer ses habitudes de sortie.

La première semaine du Livre sur la Place s'est bien déroulée avec les normes imposées : jauge réduite de moitié, port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique à l'entrée, distanciation... C'est le même principe qui sera appliqué samedi et dimanche.

Les lieux accessibles dans le cadre des Journées du Patrimoine et notamment les musées ont également une jauge réduite et respectent un protocolaire sanitaire strict, avec le port du masque obligatoire et l'obligation d'utiliser du gel hydroalcoolique à l'entrée.

Sur le Jardin éphémère, qui est un espace ouvert, le port du masque est obligatoire. Du gel hydroalcoolique est disposé à chaque entrée du jardin et une sensibilisation est faite sur la distanciation.

Le port du masque est obligatoire dans les commerces et  les commerçants doivent fournir du gel hydroalcoolique à l'entrée de leur magasin, puis limiter le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin. Le principe du Grand déballage est de sortir les produits devant les vitrines et donc de passer d'un lieu clos, plus propice à la propagation du virus, à un espace à l'air libre.

Enfin, les nouveautés :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture coronavirus/covid-19 santé société