Nombre d'exploitations, surface, types de cultures : les chiffres clés de l’agriculture en Alsace

Opération escargot des agriculteurs alsaciens sur les routes pour protester contre le manque de considération / © Thierry Gachon / MaxPPP
Opération escargot des agriculteurs alsaciens sur les routes pour protester contre le manque de considération / © Thierry Gachon / MaxPPP

Les paysans manifestent un peu partout dans le pays ce mardi 8 octobre. L'occasion de faire le point sur le paysage agricole alsacien. Combien d'agriculteurs cultivent quoi sur quelle surface pour quel salaire? Nous tentons de répondre à ces questions.

Par Anne-Laure Marie

Des centaines de tracteurs sur les autoroutes alsaciennes ce mardi 8 octobre pour protester contre ce que les agriculteurs considérent comme du dénigrement. Souvent pointés du doigt comme pollueurs, les paysans aimeraient que l'on cesse de les considérer comme la cause de tous les maux. Une journée de mobilisation et l'occasion de revenir sur le monde agricole dans notre région.
 

 

Plus de la moitié de la surface agricole utilisée consacrée aux céréales

En Alsace, la surface agricole utilisée (SAU) représente 340.000 hectares sur les 833.000 que comptent la région, soit un peu plus de 40%. On y cultive de tout bien sûr et même des cultures très spécifiques comme le raifort, récolté uniquement dans le nord du Bas-Rhin du côté de Mietesheim ou le houblon dont 95% de la production nationale est réalisée dans le Bas-Rhin.

Il n'empêche que la plus grande part de la SAU est consacrée aux céréales, 54%, avec la part belle au maïs qui occupe 37% de la SAU. C'est la céréale qui rémunère le mieux. Enfin, 16.000 hectares sont consacrés à la vigne, ce qui représente 5% de la surface totale. L'élevage est en net recul dans la région. Il faut dire qu'avec les sécheresses qui se succèdent, les éleveurs peinent à nourrir leurs bêtes et le prix du lait a longtemps été trop bas et donc non rémunérateur.
 
 

30% de femmes chefs d'exploitation

Comme partout en France, le nombre d'exploitations agricoles ne cesse de diminuer. En 1970, on comptait 35.000 exploitations dans la région, on en dénombre 8.000 aujourd'hui. Des exploitations dont la taille en revanche ne cesse d'augmenter. 32 hectares en moyenne aujourd'hui, très en deçà de la moyenne nationale tout de même qui se situe autour de 60 hectares. De plus en de plus de femmes prennent la tête des exploitations, elles sont 30% à diriger une ferme. Une profession qui peine à se rajeunir puisque l'âge moyen d'un exploitant est 51 ans.
 

Plus de bio

Le bio gagne de plus en plus de terrain. 30% de la superficie agricole ne reçoit plus de traitement phytosanitaire avec une grande inégalité territoriale. La palme du bio revient à l'Alsace bossue et au secteur de Ribeauvillé. 
 
La répartition de l'agriculture biologique en Alsace / © Source : chambre d'agriculture d'Alsace
La répartition de l'agriculture biologique en Alsace / © Source : chambre d'agriculture d'Alsace
 

Malaise et faibles revenus

Au niveau salaire, et c'est là que le bât blesse, l'agriculture rémunère mal en général. Le revenu moyen se situe entre 13.000 et 15.000 euros net par an. Un autre chiffre effarant : un tiers des paysans touche moins de 350 euros par mois. On parle d'ailleurs beaucoup des suicides dans le monde agricole. Une surmortalité supérieure de 20 à 30% par rapport aux autres catégories socio-professionnelles. Une cellule pluridisciplinaire de prévention des suicides a d'ailleurs été mise en place au sein de la MSA (mutuelle sociale agricole), ainsi qu'un numéro d'écoute accessible sept jours sur sept.
 

Sur le même sujet

Record du monde du GPS Drawing à vélo

Les + Lus