"Plus vite que le cancer ": Courez, marchez, dansez pour récolter des fonds lors d'une course connectée dans la Marne, les Ardennes, l'Aube et la Haute-Marne

"Plus vite que le cancer", c'est le nom de la course virtuelle organisée ces 30 et 31 octobre pour récolter des fonds à destination de la recherche, des malades et des familles. Le principe : se bouger seul ou entre amis, à l'endroit et au moment de votre choix. Le montant de l'inscription est reversé à la Ligue contre le cancer.

Il pleut dehors ? Et alors ? C'est tout l'intérêt de participer à une course virtuelle ! Vous décidez de tout : de l'endroit où vous courez, de qui vous êtes accompagné, de la distance que vous souhaitez parcourir, du moment où vous vous élancez et même, du type de sport que vous souhaitez faire. La course virtuelle "Plus vite que le cancer, organisée ces 30 et 31 octobre 2021, laisse le participant libre de tout. Ainsi rien en vous empêche de danser sur votre balcon, de marcher sur votre tapis dans votre salon ou de courir 42 km dans la forêt sous la pluie. 

Le concept, mis en place pour la 2e année consécutive par la Ligue contre le cancer est en effet assez simple : vous vous inscrivez sur le site plusvitequelecancer.net, et pour un montant de 5 euros + 99 centimes de frais de gestion, vous choisissez votre distance (2 km, 6 km, 12 km, semi-marathon ou marathon) et vous n'avez plus qu'à tenir votre engagement. Les inscriptions et les courses peuvent se faire tout au long du week-end, inutile, donc, d'attendre l'année prochaine.

Du sport pour soutenir les malades

De nombreux internautes font d'ailleurs part de leur future performance, mais aussi de leur soutien aux malades sur les réseaux sociaux. Des messages et des photos sont rassemblés sur le site internet de la course mais aussi sur le compte Instagram de l'évènement. "Pour Mamie Michèle, Val', Jacqueline, Mamie Perette et tous les battants du quotidien", peut-on par exemple lire sur une pancarte tenue par quatre coureuses. "Un mois que tu es parti à cause de ce foutu cancer, ce week-end je courrai pour toi, papa, et pour tous les autres ! Ensemble, nous y arriverons", témoigne Souhil L. 

Des dons reversés au niveau local

"Il faut bien comprendre aussi que les dons faits via les inscriptions à la course sont reversés au comité départemental du coureur, souligne Norbert Bigeat, président du comité de la Ligue contre le cancer dans la Marne. Cela signifie que les inscriptions dans le département serviront à financer la recherche et le soutien aux malades et leur famille dans le département". 

Ainsi, deux laboratoires de recherche marnais, dont les travaux sont en lien avec la lutte contre les maladies cancéreuses, bénéficient d'un financement de la Ligue. Le reste des fonds est destiné à soutenir les patients, et notamment grâce à des soins de support, comme du soutien psychologique, des ateliers dédiés à l'esthétique et au bien être, mais aussi du sport. 

Malheureusement, la maladie cancéreuse a tendance à isoler les gens chez eux. Cela reste quelque chose de tabou, dont on ne parle pas. Les soins de support visent à briser cette solitude.

Norbert Bigeat, président du comité de la Ligue contre le cancer dans la Marne

Autre aspect financé par les comités locaux de la Ligue contre le cancer : les difficultés sociales et financières qui peuvent subvenir au moment de la maladie. Il peut s'agir d'un coup de pouce pour payer son loyer en attendant que toutes les démarches administratives soient remplies et que les aides soient mises en place. Mais cela peut concerner aussi l'instauration d'une aide à domicile ou encore la participation à l'achat d'une prothèse capillaire pour les dames et messieurs qui perdent leur cheveux. 

Au niveau national, la course virtuelle "Plus vite que le cancer" avait rapporté plus de 125.000 euros en 2020 pour la première édition, un chiffre que l'association espère voir largement dépassé en 2021, pour pouvoir continuer à financer la recherche, l'aide aux malades et à la défense de leurs droits, mais aussi les campagnes de dépistage, de prévention et la lutte contre la pénurie de médicaments. 

Un décompte en temps réel, département par département

Pour cette deuxième édition, battre le record de dons de l'année passé semble bien parti. Ce samedi 30 octobre, à midi, la course virtuelle avait déjà permis de récolter 119.343 euros, grâce à 3.485 participants qui ont parcouru la distance cumulée de 30.521 km dans tous les départements de France. Et pour rendre le challenge un peu plus pimenté, des décomptes de participation, de récolte et de distance département par département sont également tenus en temps réel par les organisateurs : il reste donc aux Champardennais encore un peu moins de 48 heures pour faire remonter la Marne, l'Aube, les Ardennes et la Haute-Marne dans le classement des 103 départements français. 

"Il s'agit vraiment d'un challenge solidaire, qui a aussi comme avantage de promouvoir le sport santé", poursuit Norbert Bigeat. Le sport a un effet bénéfique dans la prise en charge des maladies cancéreuses".

On sait que le sport permet de réduire de 20% les risques de récidive après une opération du cancer du sein.

Norbert Bigeat, président du comité de la Ligue contre le cancer dans la Marne

Participer à la course virtuelle "Plus vite que le cancer, c'est donc prendre soin des autres par le don, mais aussi prendre soin de soi par le mouvement.   

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cancer santé société sport solidarité vie associative