• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Pokémon GO : la SANEF rappelle les règles de sécurité

L'application Pokemon Go et la peluche collector Pikachu / © MaxPPP
L'application Pokemon Go et la peluche collector Pikachu / © MaxPPP

De nombreux joueurs de Pokémon GO ont pris pour terrain de chasse l'autoroute. La SANEF, gestionnaire des autoroutes du Nord et de l'Est, en appelle au dresseur responsable : "celui qui conduit, c’est celui qui ne joue pas"

Par Danièle Léonard

Il n'a fallu que quelques heures après le lancement officiel du jeu phénomène en France, le 24 juillet, pour qu'apparaissent les premiers écarts de conduite. Dans l'Aisne, une "dresseuse" a perdu le contrôle de son véhicule sur l'autoroute alors qu'elle tentait d'attraper un de ces personnages virtuels. A Besançon, un jeune homme de 22 ans percutait un muret avant d'admettre face à la police qu'il était alors en pleine chasse.

"Cette application en réalité augmentée transforme la route et la rue en un immense terrain de jeu sans se soucier du danger que cela représente", souligne Christophe Ramond, le directeur études et recherches de l'association Prévention routière.

Vers une "Charte de responsabilité" ?

Cette dernière a demandé dès le 13 juillet aux concepteurs du jeu de "mettre en place un dispositif qui bloque le jeu lorsque l'utilisateur est en situation de conduite" et que "les personnages virtuels n'apparaissent plus sur les voies de
circulation pour éviter une prise de risques inutiles aux joueurs piétons".

L'association 40 millions d'automobilistes, qui évalue à "3,4 millions" le nombre de personnes "qui jouent au volant", souhaite également la création d'une "charte de responsabilité".  Partout dans le monde, les autorités multiplient les messages de prévention.

"L'autoroute n'est pas une arène"

"Don't Pokemon and drive", préconisent certains panneaux lumineux au bord des routes américaines. En France, la SANEF rappelle que l’usage du téléphone au volant multiplie le risque d’accident par 5 et que l'inattention a engendré 16% des accidents mortels en 2015. La distraction la plus commune est l’utilisation du téléphone au volant.

Le groupe autoroutier conseille de faire une pause sur une aire d'autoroute si l'on souhaite jouer. Ses réseaux en compte une toutes les dix minutes en moyenne. S’il n’y a quasiment pas de Pokemon sur l’autoroute, il y a peut-être des arènes et des Pokestop sur les aires.

Dresseur ou conducteur, il faut choisir

Lors de ces pauses, soyez vigilants et restez sur les espaces exclusivement réservés aux piétons. Par ailleurs, pensez à vos enfants qui, les yeux rivés à leurs écrans, pourraient ne pas voir un véhicule arriver. De retour derrière votre volant, n’oubliez pas : dresseur ou conducteur, il faut choisir !

L'usage du portable au volant est puni

Captivés par l'apparition de cibles sur leurs portables, les joueurs oublient que l'usage du téléphone - même sans jouer - est passible de 135 euros d'amende et d'un retrait de trois points sur le permis.

Le conducteur accidenté à Besançon a, lui, perdu six points et fait l'objet de trois contraventions de quatrième classe, notamment pour usage d'un téléphone au volant et non-respect des règles de sécurité.


Sur le même sujet

La réaction de Maître Weltzer

Les + Lus