Cet article date de plus de 3 ans

Premiers agréments pour les contrats professionnels de gamers dans l'e-sport

Dans le cadre de la Loi pour une République Numérique, des joueurs professionnels d'e-sport vont dès ce mois de janvier pouvoir signer avec trois entreprises des contrats de travail pendant leur saison de compétition. Un pas en avant pour la reconnaissance de leur discipline.
© Elise Laperdrix. France 3 Lorraine
Le 7 octobre 2016 a été promulguée, par le gouvernement Valls, la Loi pour une République Numérique.

Elle vise à renforcer l'économie numérique et l'accès au numérique pour tous. Dans le cadre de cette loi, était prévue la création de contrats de travail pour "les joueurs professionnels salariés de jeu vidéo compétitif".
Après la parution du décret d'application de cette loi le 9 mai 2017, il restait à attribuer des agréments à des entreprises spécialisées. 

C'est chose faite depuis le 5 janvier 2018 : trois clubs viennent de se voir attribuer un agrément pour professionnaliser les joueurs d'e-sport de façon officielle : GamersOrigin, LDLC Event et l'Olympique lyonnais. 


Pour plus d'information, vous pouvez aussi consulter le communiqué du Ministère de l'Économie et des Finances ci-dessous : 

PDF - Communique du ministère de l'économie et des finances - e-sport


Désormais, les joueurs professionnels vont pouvoir signer avec ces trois premiers clubs, un CDD (Contrat à durée déterminée) de douze mois - ce qui correspond à la durée de la saison de compétition -.  

Un espoir pour tous les apprentis gamers  (joueur d'e-sport), comme ceux de l'école de Freyming-Merlebach, que nous avions rencontrés il y a quelques mois, dans une toute nouvelle école du genre. 
Voyez ce reportage d'Anne-Laure Chery, tourné le 3 octobre 2017. 
durée de la vidéo: 05 min 49
La Helios gaming school, une école de e-sport à Freyming-Merlebach ©France 3 Lorraine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
esport sport économie numérique économie jeu vidéo culture