Reims, Charleville, Saint-Dizier, Châlons, Troyes : manifestations contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale

Des milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire à Reims, Charleville, Saint-Dizier et Troyes ce 17 juillet. Ils dénoncent une restriction des libertés individuelles. A Châlons-en-Champagne, du personnel de l'hôpital s'est mobilisé contre l'obligation vaccinale des soignants.
"Non au pass sanitaire", c'est le mot d'ordre qui a réuni près de 2000 manifestants à Reims ce samedi 17 juillet 2021. Avec en tête de cortège des soignantes du centre de soins d'Orgeval.
"Non au pass sanitaire", c'est le mot d'ordre qui a réuni près de 2000 manifestants à Reims ce samedi 17 juillet 2021. Avec en tête de cortège des soignantes du centre de soins d'Orgeval. © France télévisions

A Reims, 500 personnes se sont rassemblées devant l'hôtel de ville à 14 heures ce samedi 17 juillet pour protester, suite à l'allocution d'Emmanuel Macron le 12 juillet dernier, contre l'extension du pass sanitaire obligatoire, notamment dans les cafés et restaurants, les lieux de culture et de loisirs rassemblant plus de 50 personnes, les centres commerciaux ou encore les établissements de soin et de santé. Le cortège n'a ensuite cessé de grossir, atteignant les 2.000 personnes en fin de mobilisation deux heures plus tard.  

Dans le défilé, les manifestants étaient issus de tous bords politiques et de toutes sensibilités. L'obligation vaccinale des soignants était aussi au cœur des revendications et de nombreux manifestants craignent qu'il ne soit étendu à l'ensemble de la population y voyant un déni de leurs libertés individuelles.

Le cortège anti-pass sanitaire n'a cessé de grossir jusqu'à atteindre les 2000 manifestants au bout de deux heures de mobilisation à Reims ce samedi 17 juillet 2021.
Le cortège anti-pass sanitaire n'a cessé de grossir jusqu'à atteindre les 2000 manifestants au bout de deux heures de mobilisation à Reims ce samedi 17 juillet 2021. © France télévisions

 

2.000 personnes à Reims, mais des centaines de manifestants aussi à Charleville, Saint-Dizier et Troyes 

 

A Charleville-Mézières, un rassemblement a également eu lieu à 14 heures pour les mêmes motifs. Des centaines de personnes se sont mobilisées sur le parvis de l'hôtel de ville de Mézières, scandant en chansons le mot liberté. Une ambiance festive également présente à Troyes où là encore plus de 300 personnes se sont réunies pour dénoncer l'extension du pass sanitaire et ce qu'ils appellent la liberté vaccinale. A Saint-Dizier, enfin, un rassemblement a également eu lieu avec le même slogan.

Les hashtags #manif17juillet #passanitaire #NonAuPassDeLaHonte étaient en 1ère, 3e et 4e position des sujets les plus discutés sur twitter ce samedi 17 juillet en milieu d'après-midi, les performances de Fernando Alonso en formule 1 occupant la 2e place.  

 

A Châlons-en-Champagne, des soignants mobilisés contre l'obligation vaccinale prévue à la mi-septembre 

A Châlons-en-Champagne, si le rassemblement à l'appel de la CGT santé de l'hôpital était bien ouvert à tous, ce sont surtout des personnels soignants qui y ont participé, dénonçant l'obligation vaccinale décrétée à leur encontre à partir de la mi-septembre. 

"Stop à la culpabilisation des personnels du sanitaire, du social et du médico-social ! ", peut-on lire sur le tract de l'organisation syndicale qui fustige "cette nouvelle humiliation" et indique que "les personnels, vaccinés ou non, sont choqués de cette violence en opposition avec leur professionnalisme". 

En France, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui se sont mobilisées ce samedi contre l'extension du pass sanitaire, dont 5.500 à Montpellier ou encore 4.250 à Marseille. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19