Histoires 14-18 : René Schickelé et le choix impossible

Pour de nombreux intellectuels, René Schickelé portait parfaitement son surnom de "général des pacifistes". Viscéralement opposé à la guerre, l'écrivain trouve refuge en Suisse un an après le déclenchement du conflit. Autant attaché à la France qu'à l'Allemagne, René Schickelé se refuse de choisir.

René Schickelé au bord du Rhin
René Schickelé au bord du Rhin
René Schickelé ou l’incarnation du dilemme alsacien face à la guerre.
Né en 1883 dans une Alsace alors allemande, vivant tantôt à Strasbourg, Paris ou Berlin,  l’écrivain Schickelé se retrouve écartelé quand la guerre éclate. Pour lui pas question de choisir entre la France et l’Allemagne. Une seule solution s’offre alors: fuir dans la Suisse voisine. En 1915 il trouve refuge au bord du lac de Constance à Kreuzlingen…

Hans im Schnakenloch

Une des œuvres majeures du romancier reste une pièce très controversée : Hans im Schnakenloch, écrite au début de la guerre. René Schickelé incarne le conflit alsacien en la personne de son héros Hans. Hans est marié à une Allemande mais il aime aussi une Française. Hans est divisé et se trouve face à des choix impossibles, comme l’est René Schickelé.


Die Weissen Blätter

L’écrivain se voit confier la direction de la revue expressionniste Die Weissen Blätter, les pages blanches. Pour échapper à la censure il va chercher refuge en Suisse. Il y transforme peu à peu la revue en une tribune pacifiste. Mais la guerre le déprime profondément, au point de franchir régulièrement la porte du sanatorium Belle-vue où exerce le psychiatre Ludwig Binswanger, qui a fait des thérapies d’artistes sa spécialité.
Le psychiatre Ludwig Binswanger
Le psychiatre Ludwig Binswanger

Après la guerre, René Schickelé s’établira à Badenweiler. De là son regard pouvait embrasser, comme il l’écrivait, "le pays des Vosges et le pays de la Forêt Noire, pareils à deux pages d’un livre ouvert". Mais il quittera l’Allemagne, avec l’arrivée au pouvoir des nazis, pour le sud de la France.
Européen avant l’heure, René Schickelé restera pour de nombreux intellectuels « le général des pacifistes », comme l’appelait son nouvel ami, l’auteur allemand, Thomas Mann.

durée de la vidéo: 01 min 54
Histoires 14-18 : René Schickelé, le choix impossible ©France 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoires 14-18 il y a cent ans histoire les allemands dans la guerre suisse international