• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le retour en force des allergies aux pollens dans le Grand Est

Les pollens de bouleau continueront de gêner les allergiques durant ces prochains jours ensoleillés. / © Thierry Gachon - MaxPPP
Les pollens de bouleau continueront de gêner les allergiques durant ces prochains jours ensoleillés. / © Thierry Gachon - MaxPPP

Avec le retour des beaux jours, la saison des allergies est lancée. Les pollens de bouleau, des arbres très allergisants, sont en forte concentration dans la région Grand Est, notamment à Reims, Troyes et Nancy.

Par Isabelle Griffon

"Les allergiques doivent redoubler de prudence car les concentrations de pollens de bouleau dans l'air sont très fortes. Le risque d'allergie est élevé", prévient Atmo Grand Est qui est chargée de surveiller la qualité de l’air dans la région. Quelques grains dans l’air suffisent chez les sujets sensibles pour déclencher une réaction allergique : rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire, eczéma...

Le Réseau national de surveillance bactériologique (RNSA) précise que les secteurs de Reims, Troyes et Nancy sont davantage touchés dans le Grand Est.

Les graminées, qui empoisonnent la vie des personnes allergiques, se développent et seront prochainement en floraison. 
Bonne nouvelle par contre, les pollens de platane, de peuplier, de saule et de charme disparaissent du ciel français.
 

Comment peut-on se protéger des pollens de bouleau ?

Près d'un Français sur quatre souffre d'une allergie respiratoire en 2019. Un chiffre en constante augmentation.

Quelques précautions permettent de limiter les risques :
  • ne pas étendre son linge à l'extérieur
  • aérez votre logement tôt le matin ou en soirée, fermez les fenêtres le reste de la journée
  • évitez les activités extérieures par temps sec et ensoleillé, surtout en milieu ou fin de journée
  • portez des lunettes de soleil afin de protéger vos yeux des pollens
  • en voiture, roulez vitres fermées et vérifiez la bonne efficacité du filtre de l'habitacle
  • lavez vos cheveux avant de vous coucher afin d’éviter le transfert des pollens accumulés en journée sur l’oreiller
  • consultez votre médecin (généraliste ou allergologue) en cas d'aggravation des symptômes

A lire aussi

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus