Retour sur le procès du génocide rwandais à travers le témoignage de rémois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Meney .

En 1994, quand le génocide commence, c'est à Reims que Dafroza apprend la mort de sa mère et d'une dizaine d'autres membres de sa famille. Depuis lors, avec son mari, elle traque les bourreaux présumés du génocide rwandais.

Le grand format de ce samedi soir s’intéresse au procès du génocide rwandais. Derrière l'audience qui se déroule aux assises de Paris en ce moment, un couple de Rémois : Alain et Dafroza Gauthier. Nous les avions reçus à la veille de l'ouverture de l'audience. L'une de nos équipes est retournée à leur rencontre, 5 semaines après le début du procès.



Un procès fleuve pour un massacre express. En 1994, le génocide a fait entre 2 et 3000 morts dans la commune de Kabarondo, 800.000 en tout en seulement 30 jours dans tout le pays.



Le verdict est attendu le 6 juillet.



Voir notre reportage

durée de la vidéo: 04 min 22


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité