Roland-Garros : comment les statistiques des matchs sont récoltées pour informer le public, les sportifs et les journalistes

Si vous regardez les Internationaux de France, vous avez forcément vu passer les résultats et statistiques du tournoi de tennis qui s'affichent sur votre écran. Mais savez-vous comment ces données essentielles sont recueillies ? Comment et par qui sont-elles exploitées ? Voici la réponse.

Sur la terre battue du tournoi, la récolte des données de matchs constitue un enjeu de taille. Les scores et statistiques sont retransmis aux spectateurs qui assistent aux rencontres. Elles leur permettent de mieux suivre et comprendre ce qu'il se passe sur le terrain. Mais au-delà de la restitution au public, ces datas sont d'autant plus cruciales qu'elles permettent aux journalistes sportifs de proposer des analysées poussées, et aux joueurs d'améliorer leurs performances et de percer à jour les qualités et défauts des adversaires. Des informations bien loin d'être anecdotiques et inutiles.

Un reportage à découvrir en intégralité dans l'émission Sports d'ici, tous les samedis à midi sur France 3 et en replay sur france.tv.

Le recueil des données

Durant Roland-Garros, tous les yeux sont tournés vers les joueurs. Pourtant, dissimulés dans le public pendant les trois semaines du tournoi, des individus observent et répertorient les moindres faits et gestes des tennismen avec leurs boîtiers ou tablettes. Ce sont les marqueurs. Un rôle qui "requiert concentration, rapidité et résistance au stress" pour délivrer aux spectateurs et téléspectateurs les scores et les statistiques en temps réel sur les différents écrans.

durée de la vidéo : 00h02mn36s
Les datas de Roland-Garros, un reportage d'Arthur Nys et Méryl Loisel pour France 3 Paris-Ile de France. ©France Télévisions

Lors d'une rencontre féminine, Antoine Hochart, responsable du système informatique sport à la Fédération française de tennis, explique : "Ici c'est un passing de coup droit gagnant et donc c'est ce que la marqueuse, ici, est en train d'encoder. Cette information-là se retrouve sur le panneau de score, sur internet, sur l'application, partout."

À Roland-Garros, ce sont des humains qui récoltent ces données, aidés par des dizaines de caméras. Elles permettent de calculer la vitesse des balles, les statistiques des athlètes, le pourcentage de rebond sur les premiers services.

Utile pour les journalistes

Les données recueillies par les marqueurs sont retransmises en direct sur nos écrans. Utiles pour l'information du public, elles permettent également aux journalistes de couvrir les matchs sous un angle plus technique.

"C'est toujours utile, ça donne toujours des indices sur comment le match s'est déroulé, etc, indique Thomas Moulin, journaliste sportif du groupe Ebra. On a aussi notre œil. Là, par exemple, dans la première manche, Caroline Garcia a perdu 8 points de suite. Ça montre quand même qu'il y a un trou d'air dans son jeu pendant un petit moment, donc forcément c'est utile pour nous dans nos articles compte rendu, pour montrer comment le match s'est déroulé et donner des pistes au lecteur ou à l'internaute."

Et pour les joueurs

Du côté des sportifs, la data offre également une analyse tactique, essentielle pour les joueurs et les coaches. Elle permet de repérer la progression dans plusieurs secteurs de jeux, mais aussi de traquer les défauts et les points forts des adversaires. D'identifier des caractéristiques de jeu qui reviennent régulièrement.

"C'est beaucoup plus complexe que 'le coup droit est bon, le revers est mauvais'. Non. Ça permet d'avoir une vision très claire, d'avoir une vision de tous les patterns de jeu de l'adversaire, indique Patrick Mouratoglou, entraîneur et consultant pour France Télévisions. C'est une manière, disons, beaucoup plus professionnelle de préparer un match." 

Une des datas qui n'est pas officiellement utilisée par le tournoi est le Hawk-eye ou "œil de faucon" en français, qui permet de connaître avec précision le rebond de la balle sur le sol. La terre battue laissant une trace à l'impact, le tournoi parisien milite pour garder ses arbitres qui ne sont plus présents dans d'autres tournois du Grand Chelem.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité