Roland-Garros : le tennisman Térence Atmane présente ses excuses à la spectatrice, touchée d'une balle dans un excès de rage

En plein match de Rolland-Garros ce 26 mai 2024, le Boulonnais Térence Atmane a commis une faute qui aurait pu causer son élimination. Frustré après un échange face à l'Autrichien Sebastien Ofner, le Français a tiré une balle dans un excès de colère, qui a atteint une spectatrice. 48 heures après, le tennisman de 22 ans s'est enfin excusé auprès de sa "victime".

Chaque nouvelle saison de Roland-Garros provoque son lot de polémiques. Il aurait donc été étonnant que les organisateurs sortent indemnes de l'année 2024 sans défrayer la chronique ou, au minimum, faire parler sur les réseaux sociaux. Alors que les premiers matchs ont débuté ce dimanche 26 mai, il aura fallu moins de 24 heures pour que la rencontre tourne légèrement au vinaigre.

En plein quatrième set contre l'Autrichien Sebastien Ofner, le tennisman Térence Atmane, en mauvaise posture, projette une balle pour exprimer sa frustration. Un geste, certes peu fair-play, qui peut paraître inoffensif... Mais cette fois-ci, le tir d'Atmane n'est pas parti comme il l'avait prévu. La balle tirée par cet originaire de Boulogne-sur-Mer a atteint le genou droit d'une spectatrice, assise dans le public.

Touchée de plein fouet par ce projectile lancé à pleine vitesse, la supportrice a été prise en charge par le comité d'organisation.

► À lire aussi : Roland-Garros : l'incroyable ascension d'un joueur de Boulogne-sur-Mer

Balle perdue

Connu pour ses excès de colère et une gestion difficile du stress, Térence Atmane, 22 ans et classé 121e mondial, enchaînait les fautes depuis le début de ce premier tour. Sa victoire devenant de plus en plus incertaine, une énième faute signalée par l'arbitre a achevé de déstabiliser le joueur, qui a vivement exprimé son désarroi.

Pour son geste dangereux, le Boulonnais n'a écopé que d'un avertissement. Une peine complaisante de la part du juge arbitre, qui aurait pu l'exclure de la compétition comme le demandait initialement Sebastien Ofner. Mais au-delà de l'acte inconsidéré, c'est surtout l'attitude d'Atmane qui a provoqué l'ire des amateurs de tennis.

Alors que l'organisation de Roland-Garros s'affaire auprès de la spectatrice, possiblement blessée, Térence Atmane s'échauffe sans accorder trop d'attention à la scène qui se déroule dans les tribunes. Il faudra attendre ce mardi 28 mai, soit 48 heures après les faits, pour que le jeune français - finalement éjecté du tournoi - adresse ses excuses à sa victime.

Des excuses sur Instagram

Dans une story publiée sur Instagram très tôt ce matin, Térence Atmane présente un long message d'excuses concernant cet épisode, qui a enflé en seulement quelques heures. "Ce geste que vous avez sûrement dû voir tourner sur les médias n'était pas intentionnel, je vous prie de bien vouloir me pardonner pour mon sursaut d'émotion et surtout j'aimerais m'excuser personnellement auprès de la dame, que je recherche", écrit le joueur de 22 ans, qui propose d'offrir une raquette dédicacée à la victime de son geste. "Si elle accepte la proposition bien entendu."

Ce geste que vous avez sûrement dû voir tourner sur les médias n'était pas intentionnel, je vous prie de bien vouloir me pardonner pour mon sursaut d'émotion.

Térence Atmane, joueur de tennis

Le jeune homme revient également sur les évènements qui ont mené à la catastrophe. Selon lui, lorsque Sebastien Ofner lui renvoie la balle après avoir sauvé un coup décisif pour Atmane, ce dernier décide de projeter la balle dans le filet, en signe de mécontentement. Or, le cordage de sa raquette se rompt et envoie la boule jaune dans le public.

Une amende et du travail à fournir

Concernant le long laps de temps qu'Atmane a pris avant d'adresser ses remords, le tennisman justifie : "Tellement choqué et déboussolé par mon action (...) aucune réaction ne me vint à l'esprit... Comme un black-out où mon cerveau switch-off et je ne pense plus à rien." Il confie également travailler sur lui-même pour progresser sur la gestion de son stress et de ses pulsions.

Quoi qu'il en soit, le Boulonnais écopera finalement d'une amende, comme le mentionne le juge arbitre Rémy Azemar dans L’Équipe, dont le montant n’a pas encore été défini. L'idée étant de responsabiliser les joueurs face à des actes anodins, qui peuvent faire mal au public comme à leur carrière.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité