Saint-Nicolas-de-Port : pourquoi les mirabelles noircissent en sortant du congélateur ?

De la pollinisation à la surgélation, les mirabelles de Lorraine n’ont plus de secret pour la coopérative Vegafruits, à Saint-Nicolas-de-Port. En août 2020, son responsable commercial nous a raconté les étapes pour surgeler les fruits d’or en profondeur.
Les mirabelles sont triées dès leur arrivée chez Vegafruits à Saint-Nicolas-de-Port.
Les mirabelles sont triées dès leur arrivée chez Vegafruits à Saint-Nicolas-de-Port. © France 3 Lorraine - ThierryPernin.
Août 2020. Après la cueillette des mirabelles de Lorraine, vers la Sainte-Marie, le fruit d'or est acheminé jusqu'aux coopératives. C'est le cas de Vegafruits, à Saint-Nicolas-de-Port, où deux cents arboriculteurs livrent chaque jour trois cents tonnes issues de leurs vergers.
 

Une mirabelle bien charnue et particulièrement juteuse.

- Renaud Noël, responsable commercial


Quand les fruits sont surgelés à la maison, en général, ils noircissent quelques mois après. Chez Vegafruits, en surgelant plus fort dans un temps plus court, la mirabelle se conserve intacte plus longtemps.

Le tunnel de surgélation, qui descend jusqu’à moins 120 degrés pendant une dizaine de minutes, va permettre que les oreillons soient saisis à cœur.
Il a été installé en 2003.
 
Le tunnel de surgélation descend jusqu’à moins 120 degrés pendant une dizaine de minutes.
Le tunnel de surgélation descend jusqu’à moins 120 degrés pendant une dizaine de minutes. © ThierryPernin. / FTV

Depuis la cueillette jusqu’à la transformation, la campagne de cette année est excellente. La mirabelle est bien charnue et particulièrement juteuse.

« Une bonne mirabelle, c’est une mirabelle de Lorraine » : telle est la devise de la coopérative.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société agriculture économie