SNCF. Quel avenir pour la ligne TGV Paris-Sedan ?

Sedan, le 16 février 2018 / © Flora Battesti / France 3 Champagne-Ardenne
Sedan, le 16 février 2018 / © Flora Battesti / France 3 Champagne-Ardenne

Le TGV va-t-il continuer à desservir les Ardennes ? Le rapport Spinetta remis au gouvernement ce jeudi préconise notamment l'abandon des lignes du réseau TGV jugées déficitaires, parmi lesquelles celle de Sedan, qui serait notamment concernée.

Par FM

Entre Sedan et le TGV, l'histoire d'amour est peut-être sur le point de s'achever. Dans la ligne de mire du rapport Spinetta remis jeudi 15 février au Premier ministre, la liaison entre Reims et Sedan, desservant Rethel et Charleville-Mézières.

Autant de petites et moyennes villes que l'ancien président d'Air France entend priver du TGV pour faire des économies. Une mesure presque discriminante pour certains voyageurs. "Ça fait partie du service public" ou encore "c'est pratique".

Une ligne peu fréquentée


Pratique mais presque inutile selon d'autres usagers. Il faut 1h20 pour relier Reims depuis Sedan en TGV, soit 3 minutes de plus qu'en TER, en l'absence de ligne à grand vitesse sur le tronçon.

Pas assez fréquentée et donc pas assez rentable selon certains. Un argument inacceptable pour les politiques locaux, tous bords confondus, qui soulignent l'apport du TGV dans le développement économique des Ardennes.

Pour le maire de Sedan (PS), Didier Herbillon, même indignation si la ligne devait à terme disparaitre. Ici, les collectivités locales ont misé sur le TGV et investi 800.000 euros pour aménager un stationnement de nuit.

Les élus ardennais comptent manifester leur inquiétude auprès d'Elisabeth Borne, la ministre des transports.

► Retrouvez le reportage de Matthieu Guillerot et Flora Battesti

 

A lire aussi

Sur le même sujet

récolte des mirabelles à Rozelieures

Les + Lus