Strasbourg : la capitale de Noël perd la tête... du classement

© Office de tourisme de Colmar
© Office de tourisme de Colmar

Le site European Best Destinations, spécialisé dans le tourisme, a rendu son verdict aujourd'hui. Il classe Colmar à la deuxième place des meilleurs marchés de Noël européens. Loin devant Strasbourg qui n'arrive que cinquième. Pour une surprise.

Par Cécile Poure

Nous sommes bien d'accord, ce genre de classement, on en voit tous les ans, dans tous les magazines. Ils sont plus ou moins crédibles, plus ou moins fumeux mais quand même. Celui-ci vaut peut-être qu'on s'y attarde un peu [article mis à jour le 19 décembre avec ajout du lien ci-dessous].


European Best Destinations : Kesako ? C'est simple. C'est un site internet qui promeut la culture et le tourisme en Europe en partenariat avec plus de 300 offices de tourisme et le réseau Eden, crée par la Commission européenne. Le site compte quatre millions de visiteurs par an. 


Il est spécialisé dans les concours en tous genres : destinations de l'année, meilleures stations de ski de l'année, meilleures plages européennes, les destinations les plus romantiques ... un vrai catalogue. Les concours sont basés sur les votes des internautes.


Le concours des marchés de Noël


Les internautes ont eu 10 jours, du 1er au 11 décembre, pour élire les meilleurs marchés de Noël. Le site a répertorié pas moins de 75 marchés de Noël mais seuls 24 ont été retenus pour la compétition. Ceux qui envoyaient du lourd quoi.

Par ordre alphabétique : Aix-la-Chapelle, Amiens, Bâle, Berne, Brno, Bruxelles, Budapest, Colmar, Cologne, Dresde, Helsinki, Leipzig, Madère, Manchester, Metz, Montbéliard, Nuremberg, Prague, Rothenburg ob der Tauber, Strasbourg, Tallinn, Trèves, Vienne et Zagreb.


Plus de 200.516 votants ont joué le jeu, venus de 131 pays différents. La plupart d'Europe.


Colmar sur le podium


Et ça c'est une sacrée nouvelle. Avec 24 625 votes Colmar détrône Strasbourg ( 12 000 votes, la moitié quoi ).
Et d'ailleurs à l'Office de tourisme de Colmar, on ne boude pas son plaisir, ça non. Emmanuel Fromme, chargé des relations presse s'emballe " Nous sommes très contents. Le marché de Noël, c'est très important pour le tourisme à Colmar, c'est la moitié des visiteurs annuels. C'est dire. Et puis, ce prix, c'est la reconnaissance de notre travail, depuis le mois d'aout pour ce marché. La récompense de notre mobilisation aussi. Sur les réseaux sociaux, nos Fans nous ont suivi et ont voté pour nous lors de ce concours. Sur nos 100 000 fans sur Facebook, 1/4 ont voté pour nous. C'est énorme."

Et d'enfoncer le clou : " C'est clair que si nous avions été rétrogradés, nous l'aurions mal pris". Et bim Strasbourg, dans les dents.



Strasbourg dans les choux


Strasbourg qui avait déjà perdu la tête du classement l'an dernier au profit de Zagreb dégringole donc à la 5e place.  Et perd ainsi son titre européen en même temps que son titre régional.
Les boules quand on s'est autoproclamé Capitale de Noël. 

Là bas, c'est clair, le discours est forcément tout autre. Patrice Gény, directeur de l'office du tourisme de Strasbourg soupire "Ce concours maintenant c'est la course à l'échalotes. Chaque ville essaie de faire voter le plus de monde possible pour elle, c'est complètement faussé. Avant, c'était les visiteurs qui choisissaient leur marché préféré, c'était en toute bonne foi. Il y a même certaines villes qui paient des votes, ça ne veut plus rien dire". 

Il y a deux ans, quand Strasbourg, était en tête des marchés de Noël, là, le classement était pertinent. Maintenant plus. Mauvais concours ou mauvais perdant ?  


Le grand gagnant cette année, c'est donc encore Zagreb. Et y a pas photo, c'est beau. Enfin, ça a l'air beau.


On gagne quoi ?

On gagne d'abord une belle pub. La preuve, je vous en parle aujourd'hui. On gagne aussi avec le droit d'exploiter le logo, les lauriers, le droit de le mettre en avant sur les vitrines, sur les écrans géants, les pins ( ça existe ça encore ?), les parapluies, les cartes postales, les gobelets en plastique ... 

Et une si belle pub dans un milieu aussi compétitif que celui de la magie de Noël, ça ne peut faire que du bien. Et vlan , les petits copains qui sont derrière. 

Et puis le site met en avant des répercussion plus concrètes. Selon lui, les grands gagnants des saisons précédentes ont vu leur fréquentation touristique exploser. Exemple :  + 16% pour  Porto médaillé en 2014, + 13% pour Bordeaux en 2015, + 18% pour Zadar en  2016. Des chiffres difficiles à vérifier. 

Brazil

Pour l'anecdote, ce sont les Brésiliens qui ont le plus voté en faveur de Colmar, puis les Luxembourgeois et les Belges. Un fan club très hétéroclite, n'est ce pas ? 

Sur le même sujet

Les + Lus