Teknival 2018 : les festivaliers sous haute-surveillance

Le Teknival 2018 continue de se dérouler à Marigny, dans la Marne. Ce rassemblement illégal est placé sous haute sécurité. Plus de 220 gendarmes sont mobilisés. Découvrez les coulisses du dispositif des forces de l'ordre.

Pour surveiller le Teknival 2018 à Marigny, dans la Marne, la gendarmerie a sorti l'hélicoptère
Pour surveiller le Teknival 2018 à Marigny, dans la Marne, la gendarmerie a sorti l'hélicoptère © Charles-Henri Boudet / France 3 Champagne-Ardenne
Depuis samedi matin, plus de 220 gendarmes sont mobilisés à Marigny dans la Marne, sous le contrôle du Colonel Ronan de Lorgevil. Il a monté cette opération en quelques heures seulement, prévenu tardivement de l'arrivée des premiers festivaliers vendredi soir. Chaque année, ils sont plusieurs dizaines de milliers à participer au Teknival du 1er mai. C'est donc un dispositif important que les forces de l'ordre ont déployé pour faire face à ces 4 jours de rave-party sauvage.

Dans les airs, un hélicoptère surveille le Teknival 2018. Dans l'œil de la caméra, les festivaliers. "Tout de suite ça nous donne une vue imprenable, et du coup une évaluation du nombre de festivaliers" explique le Colonel Ronan de Lorgevil, Commandant de la gendarmerie de Champagne-Ardenne.
 
Au sol, la gendarmerie a déployé un important dispositif. Chaque hectare de terrain est surveillé par les gendarmes : des points de contrôle sont installés tous les 500m, et des contrôles d'identité et des fouilles de véhicules sont également autorisés sous le contrôle du parquet de Châlon-en-Champagne.Toutes les saisies de stupéfiant sont envoyés dans un laboratoire provisoire installé dans une gendarmerie.

Le dispositif sera entièrement levé quand tous les festivaliers seront partis, pas avant mardi soir.


Voir notre reportage 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique teknival culture