• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

TEMOIGNAGE - Elle accouche de jumelles dans le camion des pompiers : “On ne s’attend pas à ce que ça se passe comme ça”

"A un moment donné, en entendant Céline me dire que c'était son premier accouchement, je me suis dit qu'on était toutes les deux dans le même bateau" : Arlande Joerger, la maman. / © Philippe Dezempte. France 3 Alsace
"A un moment donné, en entendant Céline me dire que c'était son premier accouchement, je me suis dit qu'on était toutes les deux dans le même bateau" : Arlande Joerger, la maman. / © Philippe Dezempte. France 3 Alsace

Les contractions l'ont réveillée au milieu de la nuit. Cette maman de Rountzenheim (Bas-Rhin) appelle alors les pompiers qui n'ont pas le temps de la conduire à l'hôpital. La jeune femme accouche de jumelles dans le camion de service. Emmy, Lucy et leur maman se portent bien.

Par Anne-Laure Marie

Au milieu de la nuit les pompiers sont appelés à Rountzenheim dans le Bas-Rhin, au nord de l'Alsace non loin de Roppenheim. Une jeune femme de 32 ans est prise de fortes contractions. Direction la clinique Sainte-Anne (à Strasbourg), mais les pompiers n'ont pas le temps de rejoindre la maternité, ni le véhicule médicalisé qui vient à leur rencontre. Ils sont trois de service dans le véhicule, le chauffeur, une toute jeune recrue, et Céline Bartholomé, adjudante à la caserne de Soufflenheim.

"On nous appelle à 2h30, on se rend aussitôt sur les lieux, et là je me rends compte que l'accouchement est imminent. On installe la jeune femme de façon à pouvoir intervenir si jamais et on fonce vers Strasbourg. Mais là, elle perd les eaux, les contractions sont hyper rapprochées et c'est un troisième accouchement, je sais que ça peut venir vite et ça ne loupe pas", raconte Céline Bartholomé, encore sous le coup de l''émotion. 
 
 

"C'était ma première naissance"

"Je me suis équipée du matériel adéquat, nous avons des kits pour les accouchements et j'ai essayé d'être rassurante et bienveillante mais sans cacher la vérité : c'était ma première naissance!, sourit l'adjudante. Finalement, la première des petites filles est arrivée, en siège, mais sans problème à 3h09 suivie de près par sa petite soeur, un moment très fort en émotion.
 
Céline Bartholomé, adjudante à la caserne de Soufflenheim et accoucheuse de jumelles... / © Philippe Dezempte. France 3 Alsace
Céline Bartholomé, adjudante à la caserne de Soufflenheim et accoucheuse de jumelles... / © Philippe Dezempte. France 3 Alsace
 

"Le papa est resté très calme"

Le camion de pompier s'est ensuite arrêté à hauteur de Hoerdt, rejoint par le Smur avec un médecin à son bord au grand soulagement de l'équipe de secours. "C'était un super travail d'équipe qu'il faut souligner, le papa qui suivait en voiture est resté très calme, mes collègues ont assuré ainsi que le personnel du 18 qui ont permis au Smur de nous trouver, chacun a apporté sa pierre à l'édifice", se réjouit Céline Bartholomé.

La jeune femme, Arlande Joerger, a ensuite été conduite à la clinique Sainte-Anne avec ses jumelles. Quelques heures après, elle avoue ne pas être encore "totalement remise" de cet accouchement quelque peu rock'n'roll. "On se refait la scène en boucle. C’était un moment assez intense et particulier. On ne s’attend pas à ce que ça se passe comme ça", confie-t-elle. 
 
La maman, Arlande Joerger, à la clinique Sainte-Anne de Strasbourg avec ses jumelles, en pleine forme, Emmy et Lucy. / © Philippe Dezempte. France 3 Alsace
La maman, Arlande Joerger, à la clinique Sainte-Anne de Strasbourg avec ses jumelles, en pleine forme, Emmy et Lucy. / © Philippe Dezempte. France 3 Alsace
 

"L'ambulance, ce n'est pas comme une maternité"

Encore émue et étonnée de son aventure, elle concède tout de même que "l'ambulance, ce n’est pas comme une maternité", mais reconnaît avoir été  "bien prise en main". "A un moment donné, en entendant Céline me dire que c'était son premier accouchement, je me suis dit qu'on était toutes les deux dans le même bateau, et qu'on avait pas le choix. J'ai fait confiance", raconte-t-elle encore

Désormais entourée de ses deux filles, la maman remercie ses "anges gardiens" et particulièrement Céline. "Heureusement qu'ils étaient là".

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus